leral.net | S'informer en temps réel

Le RDS réclame justice pour l’Imam Alioune Ndao, libéré après 2 ans de « privation de liberté »

Dans une déclaration rendue publique, le Rassemblement démocratique sénégalais (Rds) exige « justice » pour l’Imam Alioune Ndao, libéré après « deux ans de privation de liberté, et toujours sans jugement ! »


Rédigé par leral.net le Mardi 24 Octobre 2017 à 18:22 | | 0 commentaire(s)|

«Et pourquoi donc n’offrirait-on pas également à Imam Alioune Badara Ndao - qui étrenne ce jeudi 26 octobre 2017, sa deuxième année de détention, toujours sans jugement - l’opportunité de refaire, lui aussi, sa vie après tant d’épreuves ?

Initialement livré à la prison de Saint-Louis, avant d’atterrir au Camp Pénal de Liberté 6, après un passage à Rebeuss et au Cap Manuel, les rares personnes, triées sur volet, qui ont eu l’opportunité de lui rendre visite, reconnaissent que la situation humanitaire de l’Imam Alioune Badara Ndao s’est beaucoup dégradée, depuis son dernier transfert carcéral.

Une insoutenable pollution sonore, provenant d’une source extérieure, jouxtant sa cellule, troublerait son sommeil, en sus d’effluves irrespirables qui l’indisposeraient quotidiennement. Pendant que toutes ses demandes de liberté provisoire sont systématiquement rejetées », soulignent Mame Mactar Guèye et ses camarades.

Les charges «d’association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste», etc., lui ayant été officiellement annoncées - six mois après son placement sous mandat de dépôt par le doyen des juges -, le RDS (Rassemblement démocratique sénégalais), tout en restant fidèle à son credo de se garder de s’immiscer dans toute affaire pendant devant la Justice, se fait néanmoins le devoir de joindre sa modeste voix à celles des mouvements de soutien pour la libération de Imam Alioune Badara Ndao (constitués du «Rassemblement islamique du Sénégal», de la «Ligue des Imams et prédicateurs du Sénégal», de «l’Association des élèves et étudiants musulmans du Sénégal», du «Mouvement Nittu Deugg» et de «Markaz Darul Arkham», etc.), pour souscrire à leur déclaration commune «exigeant toute la lumière sur ce dossier». Et «demandant solennellement le jugement de Imam Alioune Badara Ndao, ou sa relaxe pure et simple, s’il n’y a aucune preuve de sa culpabilité», poursuit le texte.

Par ailleurs, le RDS leur exprime ses chaleureuses félicitations pour avoir initié la journée de prière et de sensibilisation, intitulée «TEGUI TOUMA», qui se tiendra le 29 octobre 2017, à Kaolack, chez Imam Alioune Badara Ndao. 


                                      
La rédaction de leral.net 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos