leral.net | S'informer en temps réel

Le Sénégal et la Côte d'Ivoire, premiers pays africains reçus par Macron


Rédigé par leral.net le Mardi 13 Juin 2017 à 10:46 | | 0 commentaire(s)|

Le Sénégal et la Côte d'Ivoire les premiers pays africains reçus par Macron
Le Sénégal et la Côte d'Ivoire les premiers pays africains reçus par Macron
L'obsession du "grand frère" ! Tel pourrait être le résumé du feuilleton diplomatique qui a agité Paris, Abidjan et Dakar, ces derniers jours. Jusqu'au bout, le président Alassane Dramane Ouattara a insisté pour faire arranger l'agenda du président Emmanuel Macron et être le premier chef d'Etat africain à être reçu par le nouveau locataire du palais de l'Elysée avant son homologue sénégalais.

Finalement, il a obtenu gain de cause car son audience a eu lieu dimanche dernier, avant celui, hier, de Macky Sall. Dans un premier temps, cet ordre devait être inversé ou, à tout le moins, les rencontres étaient calées pour se dérouler le même jour, hier lundi.

Les trois chefs d'Etat devant se retrouver aujourd'hui à Berin, en Allemagne, pour les besoins d'un sommet du G20. Mais ADO entendait rappeler son "rang" et n'a pas hésité à mettre la pression sur le nouveau secrétaire général de l'Elysée, le Strasbourgeois Alexis Kohler.

Le président ivoirien a donc été le premier à avoir droit à l'accolade sur les gravillons de la cour du palais du faubourg Saint-Honoré et à la fanfare de la garde républicaine. Mais à quel prix ? On était dimanche et ... jour de vote pour les élections législatives. Dans la matinée, le président Macron devait aller voter au Touquet, dans le Pas-de-Calais et suivre le déroulement du scrutin décisif pour lui, à l'entame de son mandat.

Au bout du compte, le président Ouattara a obtenu un entretien d'une trentaine de minutes. Par contre, Macky Sall a eu droit à un entretien de plus d'une heure dans les jardins de l'Elysée. "Il faisait beau temps à Paris, et le président français entendait en profiter", résume un officiel sénégalais, pour faire comprendre que l'ambiance était à la décontraction.

Un certain agacement pointe dans certains milieux officiels sénégalais quand ils évoquent cette obsession du président Ouattara à toujours vouloir rappeler que "la Côte d'Ivoire est la première économie de l'Uemoa", non sans préciser que "ce ne sera plus le cas dans pas très longtemps".

Enquête








Hebergeur d'image