leral.net | S'informer en temps réel

Le Soleil, RTS, APS : Vent de colère dans les médias publics


Rédigé par leral.net le Vendredi 27 Juillet 2018 à 09:10 | | 0 commentaire(s)|

Les médias de service public sont très agités en ces temps qui courent. Au quotidien national «Le Soleil », à l’Agence de presse sénégalaise en passant par la Radiotélévision sénégalaise (RTS), les travailleurs sont vent debout contre leurs directeurs généraux respectifs qu’ils accusent de mauvaise gestion.

A l’astre de Hann (Le Soleil), l’intersyndicale Synpics- Stls- Cnts dénonce dans un communiqué publié mercredi dernier, une « stratégie de pourrissement » de Yakham Mbaye qui selon eux, souffre d’une carence de vision stratégique.

Ils affirment que 7 mois après sa nomination, le responsable de l’ancien secrétariat d’Etat à l’Information n’a posé aucun acte concret allant dans le sens de redresser le produit et de le repositionner dans le paysage médiatique sénégalais. Et, la conséquence, selon eux, « l’entreprise est bloquée et les fournisseurs s’inquiètent ».

A l’Agence de presse sénégalaise (Aps), les travailleurs ont tenu une assemblée générale hier, pour informer du dépôt le 24 juillet dernier, d’un préavis de grève. Dans le document, repris par l’As, ils réclament la prise de « mesures urgentes » pour sauver l’Agence.

Le responsable syndical Bamba Kassé accuse le directeur général de de la boîte de faire dans « la stratégie de pourrissement et d’une gestion clientéliste, en gaspillant les maigres ressources de la boite qui est dans une situation déficitaire’’.

«Aujourd’hui, dit-il, la situation de l’entreprise est caractérisée par des lignes téléphoniques coupées, un problème d’Internet récurrent, une absence de prise en charge médicale des travailleurs avec la suspension des imputations budgétaires, une dette aux tiers qui augmente de jour en jour, au point qu’une banque de la place a , cette semaine, commis un huissier aux fins d’un inventaire du matériel à saisir.»

Les travailleurs du Triangle sud (RTS), affiliés au Synpics, sont aussi très remontés contre le Directeur général, Racine Talla.

En conférence de presse hier, selon « Rewmi Quotidien, ils dénoncent, entre autres, les absences récurrentes du Directeur général Racine Talla de la boîte, ainsi que les nombreux engagements jamais respectés.

L’intersyndicale constate aussi que la cotisation prélevée chez les travailleurs n’est pas versée à l’Institution de prévoyance maladie (Ipm). Ils exigent le versement, dans les plus brefs délais, de la somme due à ladite institution et qui tourne autour de 150 millions francs Cfa. « Aucun retard ne sera toléré», martèlent-ils.

« Le moment est venu de faire face, de pied ferme, à nos dirigeants incapables », menace Abasse Sow, le porte-parole dudit syndicat. Les travailleurs déplorent également un retard dans le versement mensuel des salaires. Ce qui porte préjudice aux agents, surtout au niveau de leurs banques.

De plus, cela fait plus d’un an que la maison ne paye plus les reliquats des ordres de mission. Toujours sur leur cahier de doléances, les travailleurs de la RTS réclament les terrains à Diamniadio et Daga-Kholpa, qui leur étaient promis par le Dirceteur général Racine Talla.
 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos