leral.net | S'informer en temps réel

Le candidat Bougane Gueye Dany en tournée à Louga : « La corruption est le principal goulot qui étrangle notre développement »

En tournée dans la région de Louga, Bougane Guèye Dani, candidat déclaré à la Présidentielle de 2019, a animé une conférence publique à Kébémer, ville natale de Me Wade. Prenant la défense de l’ancien président du Sénégal, il a dénoncé la corruption.


Rédigé par leral.net le Mercredi 14 Novembre 2018 à 11:03 | | 0 commentaire(s)|

Bougane Guèye Dany, candidat déclaré à la Présidentielle de 2019, était avant-hier, à Louga. Dans le cadre de ses tournées, le leader de « Guem Sa Bop » a tenu des conférences publiques à Kébémer, Guéoul, Keur Boumi et Ndame Lô, pour sensibiliser les populations sur sa philosophie.

L’étape de Kebemer, ville natale de Me Abdoulaye Wade, a été un moment phare de cette tournée. « L’Afrique du Sud a son Mandela, le Sénégal, son Abdoulaye Wade. Lequel doit être traité avec tous les honneurs dus à son rang d’ancien chef d’Etat. D’ailleurs, c’est le plus performant de nos dirigeants, parce que tout simplement, il n’est pas un produit de l’administration sénégalaise, contrairement à Léopold Senghor, Adbou Diouf et Macky Sall », a d’emblée déclaré Bougane Guèye Dany.

Poursuivant, il dit, la mort dans l’âme : « il convient de souligner que si le Sénégal fait partie des pays les plus corrompus du monde, c’est en partie à cause de notre administration. C’est un secret de polichinelle, le plier central de la corruption au Sénégal, c’est l’administration publique et pourtant, rien n’est fait dans ce sens depuis plusieurs années. Pourtant, les secteurs sont bien identifiés. il faut dire que la corruption est le principal goulot qui étrangle notre développement ». Selon le candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle, "Guem sa bop" va porter ce combat, inscrit dans son programme qui compte 19 points.

Les prérogatives de l’Ofnac seront renforcées et il sera initié une politique de dénonciation des fonctionnaires et élus ayant des biens mal acquis, pour permettre à l’Etat du Sénégal de recouvrer l’argent détourné depuis les années 80. Cette lutte contre la corruption passera forcément par la dépolitisation de l’Administration sénégalaise, parce que "Guem sa bop" prévoit d’interdire toute activité politique aux directeurs de services, pour plus d’impartialité.

Ces points sont contenus dans le pacte de confiance lancé par "Guem sa bop" pour rassurer le citoyen sénégalais quant à l’application des engagements de son programme pour la Présidentielle 2019 ».






L’Observateur
 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos