leral.net | S'informer en temps réel

Le chef de l’Etat attendu dans la ville sainte : Touba démine le terrain pour la visite de Macky Sall

Le chef de l’Etat se rend en terrain miné, cette semaine avec son déplacement avant le Magal, à Touba. En effet, après la déroute de ses principaux lieutenants dans la ville sainte, l’appel à la mobilisation est un test de grandeur nature pour les religieux et autres responsables qui ont reçu le « Ndiguel » du khalife général des Mourides, de lui réserver un accueil chaleureux.


Rédigé par leral.net le Mardi 31 Octobre 2017 à 11:42 | | 0 commentaire(s)|

Mais déjà une fausse note a été enregistrée, hier, dans la salle de délibération de la commune de Touba. Le maire Abdou Ahad Ka est, selon des jeunes du parti, le principal responsable de cette situation. Tout est parti d’une décision de ce dernier de vouloir imposer un de ses poulains à la jeunesse républicaine. Il s’en est suivi une protestation générale qui l'empêche de prendre la parole. Devenu très impopulaire depuis le déclenchement de l’opération de déguerpissement, il a même été en fin de compte, dessaisi de l’accueil, de peur qu’il, s’attire les foudres des marchands ambulants qui ne veulent plus le voir, même en peinture.

Les marchands ambulants l’avaient déclaré persona non grata au marche Ocass après le passage des bulldozers qui ont tout dévasté sur leur passage. Après réflexion et pour parer à toute éventualité de troubles, le comité d’accueil, sur instruction de Serigne Bass Abdou Khadre, a porté son choix sur Serigne Abdou Ahad Diakhate, le chef de village de Touba pour piloter la venue de Macky Sall. Ainsi les 39 chefs de villages de la commune de Touba-Mosquée ont finalement accept" de se mobiliser, conformément au « Ndiguel » du khalife général derrière Serigne Abdou Ahad Diakhate. La rencontre s’est déroulée en présence de Moustapha Diakhaté, conseiller du président de la République.

Toutefois, il faut dire que les républicains ne comptent plus céder un iota de terrain aux responsables du PDS et autres activistes qui appellent à manifester avec des brassards rouges. Au cours d’une conférence de presse, Lat Seck Sadaga a lancé de sévères mises en garde aux responsables de l’opposition dont Serigne Assane Mbacké et compagnie.

« Macky ne vient pas à Touba pour faire de la politique. C’est un hôte du khalife. Si jamais ils tentent de faire un quelconque sabotage, Wade n’entrera pas dans la ville de Touba après le départ de Macky Sall. Assane Mbacké et Moustapha Diouf sont des maitres-chanteurs, qui passent leur temps dans les réseaux sociaux pour chercher de l’argent. Ils ne recevront rien. C’est moi-même qui va me charger de les mettre hors d’Etat de nuire » a-t-il asséné.

A cette mise en garde de Sadaga, s’ajoute la « Fatwa » du khalife qui est toujours en vigueur. « Je ne souhaite plus qu’on s’attaque à Macky Sall dans la ville sainte de Touba lors de ses visites. Celui qui le fait, je me chargerai de le corriger moi-même quel que soit l’endroit dans lequel il se trouve », avait averti le Khalife lors de la visite du président, en 2016.

Dans la foulée, c’est des tirs groupés qui ont été notés partout dans la ville contre ceux qui veulent manifester pour dénoncer le coût de la vie. « Ils le font contre le khalife et personne ne les suivra », soutient Daba Macky, responsable des femmes.

Rappelons que le chef de l’Etat est attendu à Touba ce jeudi et il sera reçu par Serigne Sidy Mokhtar lui-même. Macky Sall visitera ensuite les chantiers de la voierie urbaine et les travaux du nouvel hôpital. Il assistera aussi à la prière du vendredi en compagnie de Serigne Bass Abdou Khadre avant de rentrer à Dakar en début d’après-midi. Des audiences avec des chefs religieux et les responsables de son parti sont également au menu de la visite.


Vox populi



Cliquez-ici pour regarder plus de videos