leral.net | S'informer en temps réel

Le ministre de l'Intérieur Abdoulaye Daouda Diallo révèle,"135 formations politiques n'ont pas de répondants"

Sur les 281 formations politiques légalement constituées, 135 n'ont pas de répondants. Ces 135 partis ne disposent ni d'un siège encore moins d'un numéro de téléphone. L'organisateur des élections en fait le constat avec 135 courriers adressés à de partis politiques qui lui sont revenus, faute de répondants.


Rédigé par leral.net le Vendredi 24 Février 2017 à 13:29 | | 0 commentaire(s)|

Le ministre de l'intérieur Abdoulaye Daouda Diallo
Le ministre de l'intérieur Abdoulaye Daouda Diallo
Le Sénégal compte 281 formations politiques légalement constituées. Toutefois, nombre d'entre elles ne disposent ni d'une permanence, encore moins d'un numéro de téléphone fixe pour recevoir les correspondances du parti.

Les services du ministère de l'Intérieur chargé de l'organisation des élections, en ont fait l'amer constat. Sur les 281 convocations adressées aux partis légalement constitués, 135 convocations leur sont revenues pour des problèmes de répondant ou d'interlocuteur. C'est l'annonce faite hier par le ministre Abdoulaye Daouda Diallo lors d'une rencontre sur la fixation du montant de la caution aux législatives.

Selon un rapport d’activités du Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, le Ministre Abdoulaye Daouda Diallo a signé, pour l’année 2016, 14 nouveaux récépissés de déclaration de partis politiques qui en fait ainsi passer le nombre de 258 à 272.

Les partis politiques sont nombreux au Sénégal, puisque le multipartisme, instauré en 1974, est pleinement entré dans les mœurs en 1981 avec l'accession à la présidence d'Abdou Diouf à tel point que des mesures ont dû être prises afin de limiter une prolifération des formations. En particulier, le montant de la caution exigée des candidats qui a été relevé.

La prolifération des formations politiques n’est pas l’apanage du Sénégal. La démographie de la RD Congo n’est certes pas comparable (85 millions d’habitants, contre 14 millions pour le Sénégal), mais elle affiche tout de même 477 partis. Quant au Cameroun, il en recensait 298 quand l’Afrique du Sud en compte 525, d’envergure nationale ou régionale.

source: walfquotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos