leral.net | S'informer en temps réel

Le mouvement Ld-Debout se désole du fonctionnement de leur Bureau politique


Rédigé par leral.net le Lundi 6 Novembre 2017 à 11:43 | | 0 commentaire(s)|

Le mouvement Ld-Debout se désole du fonctionnement de leur Bureau politique
La Ligue Démocratique Debout (Ld-Debout), un mouvement qui a installé une crise chez les jallarbistes, était en séminaire national d'évaluation et d'orientation ce week-end à Rufisque. Appréciant la dernière réunion du bureau politique de la Ld, le Comité national de la Ld-Debout constate pour le regretter que "la démarche solitaire et sans issue du Secrétaire général par intérim , le député Nicolas Ndiaye".

Les rebelles qui doutent des "capacités personnelles de Nicolas Ndiaye à diriger le parti", accusent "son clan d'avoir tenté et échoué dans toutes leurs manœurvres et manipulations sur l'ordre du jour ce la session du bureau politique ainsi que la synthèse des débats qui n'en est qu'une que de nom, au regard de faiblesse de sa teneur comme sa très faible densité politique".

Le mouvement Ld-Debout se désole également du fait que le dernier Bureau politique de la Ld ait esquivé plusieurs sujets. D'après elle, il était attendu "un bilan de l'engagement de la Ld aux élections législatives sous la bannière de Benno, les conséquences de cet engagement, les conditions dans lesquelles le parti est allé aux élections et surtout, le résultat catastrophique de ces élections avec un seul député".

D'après Pape Sarr et Cie, le Bureau politique devait aussi évaluer son compagnonnage avec la mouvance présidentielle et convoquer un congrès ordinaire. Car, tous les mandats dans le parti sont arrivés à expiration depuis le 05 juillet. Seulement, se désolent les partisans de la Ld-Debout, le Bureau politique a occulté toutes ces questions essentielles.

Pour ce qui est de la demande de dissolution de Ld-Debout, formulée par Nicolas Ndiaye et compagnie, le Comité de pilotage de la Ld-Debout rejette la requête. Parce que dit-il, "ceux qui demandent la dissolution de leur mouvement sont du peloton de la compromission historique, qui regroupe une minorité de leurs camarades promus aux responsabilités dans l'appareil d'Etat et dans quelques municipalités ".

Ces jallarbistes envisagent une série de rencontres avec des organisations et des personnalités indépendantes, principalement de la gauche sénégalaise et africaine à Dakar, autour de la reprise en main du projet de gauche.

D'ailleurs, la Ld-Debout révèle que 200 collectivités locales où la Ld-Debout est solidement bien implantée, ont été recensées. Dans un communiqué sanctionnant leur rencontre, ces jallarbistes renseignent que les militants à la base encouragent et adhèrent à l'initiative Ld-Debout.



L'As