leral.net | S'informer en temps réel

"Le renvoi du procès de Khalifa Sall et ses co-prévenus au 23 janvier, est une décision positive" (SEP BBY)


Rédigé par leral.net le Jeudi 4 Janvier 2018 à 13:38 | | 0 commentaire(s)|


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Le renvoi du procès de Khalifa Sall et ses co-prévenus au 23 janvier est une « décision positive, pour autant qu’elle participe au renforcement des conditions de garantie des droits de la défense », selon le Secrétariat exécutif permanent (SEP) de la coalition Benno Bokk Yaakaar (majorité).

« En effet, en accédant à plusieurs reprises aux demandes de renvoi des conseils de Khalifa Sall et de ses co-prévenus, le tribunal leur permet ainsi de bien assurer la défense de leurs clients respectifs », indique le SEP de BBY qui s’est réuni ce mercredi.

Le procès pour malversations présumées du maire de Dakar Khalifa Sall, prévu pour reprendre hier mercredi, a été renvoyé au 23 janvier prochain.

Une première audience portant sur cette affaire s’était tenue le 14 décembre dernier, à l’issue de laquelle il avait été décidé de reprendre les débats, hier mercredi.

Khalifa Sall, en détention préventive depuis le 7 mars dernier, est poursuivi pour « détournement de fonds » portant sur 1,8 milliard de francs CFA, dans le cadre de la gestion de la « caisse d’avance » de la mairie de Dakar.

Dans un communiqué reçu à l’APS, le SEP « salue aussi la décision du président du tribunal de Grande instance hors classe de Dakar de former, avec son collègue également procureur de la République du même tribunal, la composition de la juridiction devant juger les prévenus sus-cités », estimant qu’ »il s’agit là d’un renforcement indéniable des garanties d’un procès juste et équitable ».

Il « souhaite que le déroulement du procès et son dénouement se poursuivent dans les mêmes conditions de respect des droits des parties, à savoir les prévenus et la partie civile ».

Lors de sa réunion, le SEP a apprécié « positivement le message » du président de la République, délivré le 31 décembre.

« Ce discours, articulé autour de l’axe central du +Capital humain et de la protection sociale+, est un message d’espoir et de confiance solides dans l’avenir », selon le SEP.