leral.net | S'informer en temps réel

Législatives 2017, Benno Bokk Yaakaar vers la cassure?

Les législatives de 2017 divisent la coalition "Benno Bokk Yaakaar". La dernière illustration a été servie avec la rencontre d'hier à laquelle, le ministre de l'Intérieur Abdoulaye Daouda Diallo avait invité les différentes entités politiques pour plancher sur la caution a donner aux législatives. Des voix discordantes ont été notées au sein de la coalition "Benno Bokk Yaakaar". Les risques d'éclatement sont réels.


Rédigé par leral.net le Vendredi 24 Février 2017 à 16:40 | | 0 commentaire(s)|

Du côté de la coalition Benno Bokk Yaakar, la consigne était de soutenir le maintien de la caution à 20 millions de francs, ce à quoi ne semblaient pas adhérer certains membres de la coalition "Benno Bokk Yaakaar".

Prenant la parole, le mandataire de "Domu Rewmi", membre de la coalition, Ansoumana Danfa, par ailleurs, président du MAC authentique et membre à part entière de la coalition, a plaidé pour la baisse de la caution. Selon lui, le montant de la caution devrait être ramené à cinq millions de francs.

Des indiscrétions révèlent que les membres de "Domu Rewmi" fustigent ce qu'ils appellent le "Benno des 5" composé de l'APR; du PS, de l'AFP, de la LD et du PIT. Ils ne sont pas d'accord que "tous les postes attribués par le Président Macky Sall se retrouvent entre les mains de ces cinq formations".

D'ores et déjà, des tractations sont menées entre "Domu Rewmi", le BCG de Jean Paul Dias, le PTP de Me El Hadj Diouf et d'autres organisations de la société civiles et politiques comme les "Garmi" du professeur Malick Ndiaye aux fins de se liguer pour confectionner leur propre liste aux prochaines législatives.

Des sources renseignent que pour les structures citées plus haut, excepté le camp de Malick Ndiaye, leurs membres craignent de ne pas figurer sur la liste de "Benno Bokk Yaakaar" aux législatives de 2017. Il s'y ajoute qu'une frange importante de responsables appartenant à la coalition est frustrée et n'est pas prête à se laisser sacrifier sur l'autel d'un "Benno des cinq".

Les risques réels d'une fracture au sein de " "Benno Bokk Yaakaar". se dessinent . D'ailleurs, certains membres du PIT ne seraient pas dans les dispositions de voguer dans le navire de la coalition. Aujourd'hui, cette situation ne risque-t-elle pas de profiter à Khalifa Sall qui semble avoir le vent en poupe.

A cela vient se greffer le fait que deux "défenseurs" attitrés du Président Macky Sall que sont Jean Paul Daiz et Me El Hadj Diouf sont bien en phase avec le maire de Dakar. Déjà "Macky 2012" a jeté son dévolu sur Jean Paul Dias pour diriger sa liste.

"Benno Bokk Yaakaar" affaibli par des remous, "Macky 2012" désemparé, le "Benno ak Tanor" semble avoir rendu l'âme alors que l'APR est en eaux troubles. Cette conjonction de facteurs fait que le Président Macky Sall aura fort à faire pour maintenir l'orientation de sa coalition et relever le défi de gagner Dakar.

source: direct info



Cliquez-ici pour regarder plus de videos