Législatives 2017: Ce que risquent Khalifa, Aïssata Tall Sall & Cie, s’ils ne démissionnent pas du Ps avant le 30 juillet


Rédigé par leral.net le Mercredi 31 Mai 2017 à 14:56 | | 0 commentaire(s)|

Le maire de Dakar Khalifa Sall et Aïssata Tall Sall respectivement tête de liste de "Mankoo Taxawu Senegaal" et "Osez l’avenir", ainsi que d’autres membres du Parti socialiste qui composent ces listes, "courent un très grand risque".

En tout, si l’on croit aux propos du porte-parole adjoint du Ps, "les responsables politiques du parti socialiste qui vont participer sous une autre bannière aux élections législatives, risquent de perdre leurs postes de députés, s’ils ne démissionnent pas ou ne font pas l’objet d’exclusion avant la tenue des élections le 30 juillet prochain", clame Me Moussa Bocar Thiam sur les ondes de la Rfm, ce mercredi à 12 heures.

De son avis, "s’ils restent toujours dans leur structure politique, ils seront des députés de notre Parti socialiste. Car, ce sont les textes juridiques de l’Assemblée nationale qui le disent".

Pour autant, le socialiste invite ses camarades dissidents à manifester leur position et s’attendre à tout. Parce que dit-il, "ils n’ont qu’à prendre leurs responsabilités, car quelqu’un qui insulte le parti, ne doit plus être membre de ce parti».

Landing DIEDHIOU, Leral