leral.net | S'informer en temps réel

Législatives 2017: Le Fpdr veut une "vaste coalition" de l'opposition

La Conférence des leaders du Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr) a décidé d'engager cette structure dans une "vaste coalition" de l'opposition. En perspective aux Législatives du 30 juillet 2017, elle tend la main à toutes les forces vives pour une liste unitaire dans le but de mettre "définitivement hors état de nuire" le régime du Président Macky Sall.


Rédigé par leral.net le Mardi 2 Mai 2017 à 10:37 | | 0 commentaire(s)|

Législatives 2017: Le Fpdr veut une "vaste coalition" de l'opposition
Législatives 2017: Le Fpdr veut une "vaste coalition" de l'opposition
En perspective des prochaines Législatives qui se profilent à l'horizon, la Conférence des leaders du Front patriotique pour la défense de la République (Fpdr) promet d'engager cette structure dans la "vaste coalition populaire" en construction. En croisade contre le régime du Président Macky Sall, le Fpdr se dit ouvert et tend la main à toutes les forces de l'opposition.

Ceci, avance-t-on dans un communiqué, pour finaliser une coalition et une liste unitaire. Par le biais de cette initiative, cette branche de l'opposition ambitionne de fournir aux Sénégalais, l'instrument "qu'ils réclament pour sanctionner et mettre définitivement hors état de nuire le régime (...) prédateur et antinational du Président Sall".

Le Front ne lâche pas les dossiers pétroliers et gaziers. Vendredi dernier, les membres de cette organisation ont, à nouveau, interpellé le Président Macky Sall pour exiger le blocage "immédiat" de la vente des 30% du pétrole et du gaz du Sénégal par "l'aventurier" Frank Timis. Les leaders du Fpdr d'insister: "Par son silence et son inaction coupable, Macky Sall est en train de protéger un véritable crime contre le Sénégal et les générations futures. Que Timis soit l'employeur attiré de son jeune frère (Ndlr : Aliou Sall) explique cette attitude mais ne saurait la justifier. C'est une affaire vitale. Et le Front propose qu'elle figure en bonne place dans les actions de protestation que l'opposition unie ne peut manquer d'entreprendre", soulignent les alliés de Mamadou Diop Decroix dans leur communiqué.

Avant d'annoncer "une grande manifestation" dans les prochains jours.

S'agissant des catastrophes répétées qui plongent le Sénégal dans l'émoi depuis quelques semaines (Daaka et Bettenty), le Fpdr estime que ces événements "malheureux" doivent conduire à une introspection nationale. Ceci dans l'objectif de veiller au respect "strict" des règles de discipline individuelle et collective indispensables à la vie en commun. Peinée par les morts enregistrés lors de ces tragédies, cette branche de l'opposition incrimine l'Etat du Sénégal. "La fréquence des catastrophes meurtrières donne le sentiment d'un pays à l'abandon où l'Etat néglige ses responsabilités régaliennes et n'effectue pas les dépenses nécessaires à la quiétude des populations, à la prévention des risques de catastrophes. Depuis 2012, les Sénégalais constatent les méfaits d'une gouvernance fort éloignée des urgences nationales et tournée presque exclusivement vers l'enrichissement d'un clan et la confiscation de l'économie sénégalaise par des intérêts privés étrangers", déplore le Fpdr.

Enquête