leral.net | S'informer en temps réel

Lenteur dans la reconstruction du marché de Médina Baye: Les commerçants sollicitent l'intervention du Khalife général

Voilà plus de 9 ans que les commerçants du marché de Médina Baye ont été déplacés de leurs cantines, pour les besoins de reconstruction dudit marché. Malgré tout ce temps, les travaux ne sont toujours pas terminés. Las d’attendre, ils sont montés au créneau, pour demander l’aide du Khalife général de Médina Baye, Cheikh Mahi Niass.


Rédigé par leral.net le Jeudi 30 Septembre 2021 à 10:00 | | 0 commentaire(s)|

Lenteur dans la reconstruction du marché de Médina Baye: Les commerçants sollicitent l'intervention du Khalife général
« Le marché est en phase de finition, mais jusqu’à présent, nous ne savons rien de la procédure. Personne parmi les propriétaires de cantines ne peut vous dire, avec exactitude, s’il va retrouver sa cantine ou non », dénonce Djim Lô, porte-parole de l’Amicale des commerçants.

Les travaux, selon le secrétaire général de l’Amicale des commerçants, Ibrahima Sy, ont été lancés en août 2012, la durée du projet fixée à 8 mois.

«Au moment du lancement des travaux, en présence du défunt khalife Serigne Cheikh Tidiane Ibrahim Niass et de l’imam Cheikh Tidiane Cissé, le promoteur et le maire de l’époque, Madieyna Diouf, nous avaient donné des gages solides. Entre autres points, nous devions nous attendre à une durée de 8 mois pour les travaux, aussi qu’une priorité serait accordée aux propriétaires de cantines après la construction.

On nous avait promis que tous les propriétaires allaient retrouver leur place, avec la même dimension. Mais aujourd’hui, nous commençons à douter
», affirme M. Sy.

Le secrétaire général de l’Amicale de préciser que si les commerçants sont restés longtemps sans broncher, c’est uniquement à la faveur du respect pour la cité religieuse Médina Baye. Cependant, ne sachant plus désormais à quel saint se vouer, ils n’ont plus d’autre choix que d’appeler le Khalife général Cheikh Mahi Niass au secours.

Il indique que «le marché se situe sur un titre foncier qui appartient à Baye Niass, c’est pourquoi nous appelons solennellement Cheikh Mahi Niass et l’imam, pour qu’ils aident leurs disciples qui ne vivent que grâce au marché».







Le Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page