Quantcast
leral.net | S'informer en temps réel

‘’Les 5 ans de pouvoir du président Macky Sall ‘’


Rédigé par leral.net le Lundi 27 Mars 2017 à 08:11 | | 0 commentaire(s)|

Le 25 Mars 2012, c’est la date qui a consacré l’accession du Président Macky SALL au pouvoir grâce à Dieu et au peuple souverain sénégalais. Plus de 3 ans d’opposition et 90 000 kilomètres parcourus au niveau national comme international, beaucoup d’efforts fournis et de sacrifices consentis ont suffi pour venir à bout du régime d’Abdoulaye WADE qui s’entêtait pour un troisième mandat auquel il n’avait pas droit.

Le Président le plus légitime et le mieux élu de toute l’Histoire politique de notre pays venait d’accéder à la magistrature suprême avec un score soviétique de presque soixante-six pour cent dans une période financière peu reluisante. N’est-ce pas son prédécesseur qui jurait que le nouveau locataire du Palais n’allait pas avoir les moyens de payer les salaires de nos braves fonctionnaires ?

Malgré la crise mondiale qui n’a pas épargné le Sénégal, les contraintes budgétaires et financières et les délais relativement courts, le régime actuel a réussi à faire preuve d’efficacité avec déjà à son actif, un bilan d’étape qui force le respect.

Après avoir géré l’inflation et assaini les finances publiques et sur la base d’une gouvernance sobre et vertueuse, des économies financières considérables et significatives ont pu être réalisées avec l’audit de la fonction publique, la suppression de plusieurs agences inutiles et budgétivores, l’utilisation rationnelle de la téléphonie et des logements de fonction. Une rationalisation des dépenses publiques et une véritable diminution du train de vie de l’Etat.

Les prix des denrées de consommation courantes ont subi une baisse. Ce qui est d'ailleurs plus important, c'est effectivement la stabilisation de ces prix qu'on note. Toujours sur ce même registre, l'augmentation de la pension de retraite est une mesure saluée par le troisième âge.

Les Bourses de sécurité familiale aux familles démunies et monoparentales peuvent être logées dans cette même enseigne, de même que la diminution de l’impôt sur les revenus. Cette baisse de la fiscalité de 15 à 100 pour 100 est une augmentation du pouvoir d’achat des travailleurs, autrement dit une augmentation des salaires.

La baisse des loyers est une décision révolutionnaire qui a été très positivement accueillie par nos compatriotes même si le suivi doit toujours être de mise. Mieux, les 40 000 logements sociaux en construction à Diamniadio sur un rythme sans précédent, peuvent constituer un ouf de soulagement. La Cité de l’Emergence avec ses 17 tours au centre-ville prouve davantage l’intérêt accordé par son Excellence à ce secteur.

Dans le domaine de la santé, notons la Couverture maladie universelle qui fait son bonhomme de chemin avec la gratuité des soins pour les enfants de 0 à 5 ans, la gratuité de la césarienne, de l'hémodialyse, etc.

Il y a également l’unité moderne de traitement du cancer et la construction de nouveaux centres de traitement d’hémodialyse.

Nous avons également l’Hôpital de la Paix de Ziguinchor dont la bonne gestion et le professionnalisme ont fini de convaincre les populations.

Dans le domaine de l’Education, les réformes sur l’enseignement supérieur avec ses 10 grandes orientations, la Cité du Savoir à Diamniadio vont révolutionner la gouvernance et la qualité dans notre système éducatif. Le volet infrastructurel n’est pas en reste avec la construction en cours de nouvelles universités comme celle du Sine Saloum et la deuxième université de Dakar en chantier, l’extension et la réhabilitation des universités existantes, la construction des instituts supérieurs d'enseignement professionnel (ISEP) à travers le pays.

Dans le domaine de l’énergie, beaucoup de centrales sont en construction, celle de Boutoute a été inaugurée par son Excellence. Les centrales solaires de Bokhol (20 MW) et de Malicounda (22 MW) sont déjà fonctionnelles. D'autres en chantier viennent s'y ajouter, il s'agit de celles de Santhiou Mékhé (région de Thiès) 29,5 MW, Kahone (région de Kaolack) 20 MW, Sakal (région de Louga) 20 MW et Dias, 15 MW. Soit au total 113,5 MW qui viendront renforcer les 821 MW existants. A cette production solaire, il faudra aussi compter avec celle attendue du futur parc éolien de Taïba Ndiaye pour 150 MW .

Une grande amélioration dans la distribution peut être notée de même que la diminution des prix des hydrocarbures. Ainsi, il est important de souligner cette diminution de 10% du coût d'électricité aux ménages et qui a été saluée et bien appliquée à l'échelle nationale. Ces efforts viennent confirmer la volonté du Sénégal de devenir une plateforme de la production d’énergie verte dans la sous-région. Il faut dire que de 573 MW en 2011-2012, la puissance totale de notre parc énergétique a aujourd’hui atteint une puissance de 821 MW pour un objectif de 1 264 MW en 2019.

Pour booster le tourisme, des mesures courageuses et révolutionnaires ont été prises, ce qui constitue une aubaine pour les acteurs de ce secteur pourvoyeur de devises et d’emplois.

Le domaine agricole est en train de connaître une modernisation et un aménagement important des étendues de terres avec les domaines agricoles communautaires. Pour l’arachide, le prix au producteur est devenu plus rémunérateur et l’histoire des bons impayés n’est qu’un mauvais souvenir.

Des fonds importants sont injectés dans le secteur de l’élevage et une journée instituée.
Les infrastructures sont bien là avec le Centre International de Conférence Abdou DIOUF , les ponts comme celui du Fleuve Gambie, les autoponts, les autoroutes et les routes avec plus de 1000 kilomètres.

En Casamance, il n'y a plus de braquage, plus d’attaques. Sur la base d’une démarche participative et inclusive avec tous les acteurs mais surtout en mettant l’accent sur le développement socio-économique de cette belle partie méridionale du Sénégal, nous nous acheminons vers une paix définitive et durable.

L’acte 3 de la Décentralisation est venu corriger les inégalités et consacrer la communalisation universelle.

La transparence et l’éthique dans la gestion des deniers publics sont devenues une réalité.

Des programmes spécifiques à fort impact socio-économique à l'image du Pudc, Promovilles, Puma... sont en œuvre. Le Pudc révolutionne le monde rural avec la construction de forages, la distribution des équipements agricoles, la réalisation des pistes de production et cela, à travers tout le pays.
Le Plan Sénégal Emergent qui est le référentiel des politiques publiques est largement soutenu par nos partenaires techniques et financiers, alors nous devons tous le soutenir au grand bénéfice de notre cher pays.

Soutenons le PSE, soutenons le Président Macky SALL

Vive le Sénégal

Moussa Sow



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page