Leral.net - S'informer en temps réel

Les listes d’électeurs seront affichées devant tous les bureaux de vote, (BBY).

Rédigé par leral.net le Jeudi 27 Juillet 2017 à 20:16 | | 0 commentaire(s)|

La cellule communication de Benno Bok Yakaar informe les populations que les listes d’électeurs seront affichées devant tous les bureaux de vote. Sur ce, le président de la communication de BBY, Pape Mahawa Diouf se félicite de la décision rendue du Conseil constitutionnel.


La décision du Conseil constitutionnel dit : « on peut voter avec une carte d’identité nationale numérisée, une carte d’électeur numérisée, un passeport, ou un document d’immatriculation pour les primo-inscrits non détenteurs des 3 pièces ci-dessus énumérées ».


Après la décision rendu du Conseil constitutionnel, face à la presse ce jeudi, la cellule de communication de Benno Bok Yakaar se félicite et soutient que des mesures seront prises pour accompagner le vote des électeurs muni d’un récépissé.

Le président de la communication, Pape Mahawa Diouf demande aux primo-inscrits de se rapprocher des préfectures et sous-préfectures pour prendre leurs immatriculations sur lequel figurent leurs photos et leurs numéros d’identification nationale.

Il poursuit : « les listes d’électeurs seront affichées devant tous les bureaux de vote et un document sur lequel figure la photo et le numéro d’immatriculation nationale sera délivré à tous les primo-inscrits par les autorités de l’administration locale, notamment les préfets et les sous-préfets ».


L’avocat, Me Ousmane Séye qui a pris part à la rencontre, rappelle que : « tous les détenteurs d’un récépissé sont inscrits sur les listes électorales et peuvent aller voter». Il explique que : « le Conseil constitutionnel a donné motif après une situation exceptionnelle qui n’est pas la faute des populations. Ainsi, l’article 3 garantie aux populations leur droit de voter ». Et ajoute que l’article 53 prévoit à défaut d’avoir sa carte, on peut voter avec les documents administratifs.

Pour répondre à ceux qui soutiennent que le ministre de l’Intérieur doit démissionner, l’avocat répond : « il faut féliciter l’administration qui a réussi à confectionner plus de 5 000 000 cartes en deux mois ».


Thierno Malick Ndiaye


Leral Titre de votre page