Leral.net - S'informer en temps réel

Lettre ouverte aux représentants du Syndicat national des Travailleurs et Techniciens de l'Agriculture

Rédigé par leral.net le Jeudi 25 Juin 2020 à 13:24 commentaire(s)|

Le Mardi 22 juin 2020, j'ai lu, à travers le site d'informations Léral.net, un condensé de récriminations, de lamentations et de dénigrements dans lequel vous laissez entendre que vous êtes laissés en rade quant à l'amélioration de vos conditions de travail et la revalorisation de votre traitement salarial. Mieux, vous avancez que de nombreuses démarches ont été faites (on dit menées en bon français) par vos doyens auprès des autorités d'alors, mais rien n'est fait.

En effet, par cette phrase, inconsciemment, vous reconnaissez que vos problèmes ne datent pas d'aujourd'hui et donc, ne sauraient être imputés au Ministre actuel. Mieux, le Ministre de l'Agriculture et de l'Equipement rural ne gère pas la Fonction publique, il ne fixe ni n'augmente les salaires des travailleurs de son ministère. Il est bon, dans une lutte, fût-elle syndicale, de mettre en avant le bon sens, la raison et d'avoir un minimum de maîtrise du fonctionnement d'un État.

Vous parlez du Ministre et de son équipe comme si vous n'en faisiez pas partie. L'équipe du Ministre, ce sont tous les travailleurs du Ministère y compris vous, les syndicalistes. Le syndicalisme n'est pas un métier, une profession et être syndicalistes ne vous soustrait pas à l'observance de la législation du travail et au respect de votre hiérarchie. Vous vous croyez tout permis. Vous vous sentez intouchables. Vous faîtes dans le chantage, dans la menace et le dénigrement. Vous menez un combat par procuration. Vous êtes à la solde de vos bailleurs, peu courageux.

Le Ministre vous a reçus, écoutés, entendus et compris. Mieux, il s'est fait votre défenseur et a plaidé votre cause auprès de la plus haute autorité du pays, en l'occurrence Son Excellence le Président Macky Sall, qui lui a demandé, en collaboration avec son collègue des Finances et du Budget, de voir comment améliorer votre situation. Les échanges, dans ce sens, sont déjà entamés et n'eût été l'apparition de la pandémie que nous vivons actuellement, les choses auraient évolué plus rapidement. Que voulez- vous de plus ?

Votre rôle c'est d'accompagner Monsieur le Ministre, d'être ses bras technique , de l'aider à poursuivre les immenses efforts déjà consentis grâce à la volonté politique et au leadership du Président Macky .Ainsi, depuis le début de l'hivernage, toutes les instructions du chef de l'Etat ont été appliquées à la lettre et en mode fast-track par le Ministre Moussa Baldé. Pour rappel, il y a un mois, Monsieur le Ministre a réceptionné, à Dougar, dans la commune de Yenn, un important lot de matériel agricole, au profit des femmes productrices et des jeunes porteurs d'initiatives agricoles dans le cadre de la riposte agricole à la COVID-19. C'est au total : 50 motoculteurs équipés 14CV 50; 21 unités de transformation de riz ; 195 semoirs PREMIA 20 R maraîcher ; 30 semoirs Junil 2570 grosses graines ; 50 Batteuses à riz; 66 Charrues à disques ; 5 désoucheuses ; 15 semoirs 6 rangs maraîcher; 38 Bineuses fertiliseuses; 18 semoirs 13 rangs; 45 nettoyeuses de graines d'arachide ; 32 Epandeurs type 158; 18 Batteuses arachides ;16 souleveuses arachides ; 11 cultivateurs Baldan etc.

Dans la même lancée, précisément le week-end dernier, c'est une dizaine de moissonneuses-batteuses à chenilles qui ont été octroyées aux producteurs de la zone d'intervention de la SAED. C'est cela qu'il faut attendre d'un Ministre la réactivité, le pragmatisme, la fréquence sur le terrain et le dialogue inclusif et participatif avec les parties prenantes. Et c'est exactement ce que fait au quotidien, le Ministre Moussa Baldé, même si apparemment, son rang de Professeur Titulaire des Universités vous gêne. Vous parlez du projet de restructuration du MAER mais il avance sans tambour ni trompette et sera bientôt finalisé. Vos revendications peuvent être légitimes, mais la méthode de lutte et le moment choisi posent problème.

En effet, au moment où le peuple est en guerre contre la pandémie du COVID-19, au moment où des milliers de nos compatriotes du privé ont perdu leur emploi ou sont restés plus de trois mois sans salaire, les syndicalistes du MAER, eux, parlent d'augmentation de salaires.

Il ya des moments dans la vie d'une Nation, où tous les dignes fils doivent faire bloc et faire face à l'adversité, au péril. A ce sujet, votre attitude est tout sauf patriotique. Pis, vous prétendez écrire au Chef de l'Etat et c'est le site d'informations Léral.net et les réseaux sociaux qui publient votre missive. C'est tout simplement irrespectueux et irresponsable de votre part.

Toutefois, malgré vos erreurs de syndicalistes amateurs, malgré votre ignorance du fonctionnement d'un Etat, malgré votre arrogance, le professeur Moussa Baldé, votre Ministre, toujours sensible à l'amélioration des conditions de travail de ses agents, continuera inlassablement à défendre votre cause, mais sans pression aucune, auprès du chef de l'Etat qui a investi beaucoup d'argent dans le secteur agricole comme en atteste la rallonge de 20 milliards accordée au Ministère, pour vous mettre dans les meilleures conditions de performance.

Aussi, les portes de son bureau vous sont grandement ouvertes, comme toujours, pour toutes discussions constructives et positives pour faire avancer le MAER.




Signé Professeur Abdoul Baldé, coordonnateur du pôle de Communication politique et Stratégies du Professeur Moussa Baldé

Titre de votre page Titre de votre page