leral.net | S'informer en temps réel

Liste Bby pour les Législatives: Les policiers à la retraite mettent en garde

«Nous restons dans la loyauté mais qu’on nous respecte. En 2017, nous étions omis et nous ne savons pas pourquoi. Aujourd’hui, il est temps d’agir, nous refusons d’être le dindon de la farce. Nous exigeons plus de considération.» Tel est l’avertissement brandi ce week-end, par le Mouvement national des policiers à la retraite du Sénégal, tous corps confondus et membres du bureau élu.


Rédigé par leral.net le Lundi 14 Mars 2022 à 11:02 | | 1 commentaire(s)|

Liste Bby pour les Législatives: Les policiers à la retraite mettent en garde
Une dizaine de membres regroupés autour du président du mouvement ont organisé un point de presse à Rufisque, avec comme objectif de s’adresser directement au Président Macky Sall, pour les Législatives à venir. «Nous allons vers les Législatives du 31 juillet 2022. Nous avons envoyé plusieurs correspondances au chef de l’Etat en lui transmettant une liste de noms à inclure dans la coalition (Bby), pour laquelle il aura à désigner des candidats», a insisté Chekhna Keïta.

D’après "Le Quotidien", M. Keïta indique que le Président Sall aura la latitude de mettre un ou deux membres sur la liste qui lui est soumise. «Nous voulons et souhaitons qu’on nous mette sur la liste nationale», a-t-il noté, assurant que ce serait la rançon de leur engagement derrière le Président Sall depuis plus d’une décennie. Le mouvement, qui a affirmé compter 45 mille membres et, est implanté dans 35 départements, n’exclut pas de tourner le dos lors d’élections, pour une toute première fois, au Président Macky Sall.

«Nous sommes restés engagés à ses côtés et loyaux, mais nous constatons avec regret, le mépris qu’on nous manifeste. Nous avons été avec lui en 2012 lors de la Présidentielle, en 2017 pour les Législatives, en 2019 pour la Présidentielle (…). Pour cette fois, nous avons nos exigences. C’est une demande générale de tous les membres : nous prendre en compte ou nous laisser partir», a menacé le président Keïta. «Ce ne sera pas de la déloyauté ou de la trahison, parce que nous avons constaté que nous ne sommes pas respectés», s’est-il empressé de préciser.

Cheikhna Keïta et ses camarades sont aussi revenus sur les engagements pris par le chef de l’Etat, lors de l’audience qu’il leur avait accordée en mars 2015. «Il n’y a qu’un seul point qui a été réglé et il s’agit de l’indemnisation des 1265 policiers radiés», a-t-il noté, tout en égrenant six autres points qui attendent toujours.

Ousmane Wade

Leral Titre de votre page