leral.net | S'informer en temps réel

Lutte contre les violences faites aux filles: Vers le passage à l’échelle du «New Deal »

La stratégie du «New Deal» qui a fait ses preuves dans la protection et l’autonomisation des filles à Kolda, va bientôt être généralisée dans toutes les collectivités territoriales et villages. Le Cdd de passage à l’échelle est organisé ce mercredi 7 juillet 2021, au Centre de conseil pour adolescents sis au CDEPS de Kolda. "Tribune"


Rédigé par leral.net le Vendredi 9 Juillet 2021 à 08:50 | | 0 commentaire(s)|

L’activité a permis de mettre à niveau l’ensemble des acteurs (administratifs, communautaires et services techniques), qui interviennent sur les questions qui touchent la protection de l’enfant et l’autonomisation des jeunes filles. Il ressort des travaux de ce Cdd que la stratégie du New Deal a eu des impacts positifs sur «l’éducation et la formation professionnelle des jeunes filles qui, de plus en plus, sont maintenues à l’école.

Des filles déscolarisées, non scolarisées ou vivant avec handicap, intègrent des centres de formation jusqu’à devenir autonomes. Des filles vulnérables sont enrôlées dans des activités entrepreneuriales leur permettant de gagner des ressources pour se prendre en charge
», entre autres, a indiqué Babacar Sy, coordonnateur du Centre de conseils pour adolescents et jeunes de Kolda.

Toutes choses qui ont motivé la mise à l’échelle de cette initiative des clubs de jeunes filles, qui a rencontré, aujourd’hui, l’adhésion des acteurs de la protection de l’enfance et leurs partenaires.

À rappeler que le contrat du «New Deal» comporte plusieurs volets, à savoir : l’engagement des parents à ne pas donner les filles en mariage avant 18 ans ; l’engagement des filles à ne pas tomber enceintes ; le renforcement du leadership de ces filles par leurs parents et les services techniques, pour les rendre autonomes.

À Kolda, cette autonomisation est en train de faire des avancées grâce à la formation professionnelle et les activités génératrices de revenus exécutées par les jeunes filles, selon Babacar Sy. Mais aussi, grâce à l’installation des unités de transformation de céréales, de fruits et légumes, entamée par les partenaires au profit des clubs de jeunes filles.







Tribune



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page