leral.net | S'informer en temps réel

Lutter, gagner son combat et stabiliser Fass : Les 3 défis de Gris Bordeaux

Après sa récente défaite face à Modou lô, le 3ème Tigre de Fass et tête de file de son écurie est condamné à rebondir, d'une manière ou d'une autre. Et Gris Bordeaux devra d'abord trouver un combat, l'un des trois défis qui l'attendent en cette saison 2016-2017.


Rédigé par leral.net le Vendredi 16 Décembre 2016 à 12:27 | | 0 commentaire(s)|

Ce n’est pas le 31 juillet dernier que Gris Bordeaux tombait pour la première fois. C’est sûr. Mais, la défaite du 3ème Tigre de Fass devant le chef de file de l’écurie Rock Energie lui est restée en travers de la gorge.

D’ailleurs, Gris Bordeaux, qui avait du mal à revoir ses fans et supporters, était resté très longtemps, avant de faire une sortie dans la presse. Il n’avait pas manqué de dire dans les colonnes du quotidien l’Obs que c’est une défaite qu’il n’oubliera pas de sitôt. Mais, pour l’oublier, il faut d’abord qu’il se trouve un combat. Or, c’est loin d’être évident par les temps qui courent.

En effet, ils sont nombreux à se convaincre que le seul adversaire valable pour Gris Bordeaux, aujourd’hui, n’est autre que Balla Gaye. Seulement, bien que les deux camps aient déjà donné leur aval pour s’affronter, un promoteur se fait désirer.

Assane Ndiaye, qui y a été un moment, a dit qu’il se retirait de l’affiche, en partie à cause de la sortie de Gris Bordeaux qu’il n’appréciait point. En effet, le Fassois en chef avait dit que le patron de Baol Productions ne lui avait jamais parlé de combat. En dehors de lui, Aziz Ndiaye et Pape Abdou Fall, deux autres promoteurs capables d’organiser le duel, n’ont encore rien engagé comme pourparlers.

Il ne suffira pas juste de trouver un combat pour Gris Bordeaux. Celui-ci devra incontestablement remporter une victoire pour tenter, un tant soit peu, de se faire pardonner cette contre performance arrivée au pire des moments pour lui.

S’il trouve un combat et qu’il le gagne ensuite, le leader de l’écurie Fass aura contribué, en très grande partie, à stabiliser son écurie.

En effet, avec le dernier combat de Gris Bordeaux et les nombreux problèmes évoqués, notamment avec cette distance supposée ou réelle avec Papa Sow, il a fallu que de bonnes volontés de l’écurie, comme Tapha Guèye et Abass Ndoye, s’y mettent pour éteindre le feu qui couvait dans cette grande écurie de Dakar.

Alors, plus qu’une simple victoire, une performance de son leader lors de son prochain combat, si combat il y a cette saison, contribuerait à ramener l’équilibre dans cette entité si chère à Mbaye Guèye.

Sunulamb