Leral.net - S'informer en temps réel

"Ma vie est un calvaire à cause de mes kilos en trop"

Rédigé par leral.net le Vendredi 30 Octobre 2015 à 12:18 | | 0 commentaire(s)|

"Ma vie est un calvaire à cause de mes kilos en trop"
je m'appelle Emilie et j'ai 19 ans. Aujourd'hui je me livre pour trouver une solution à mon problème qui me mine depuis des années.  Je me bats contre mes kilos depuis l'adolescence, rien à faire. Aujourd'hui je pèse 98 kilos pour 1m60. Je suis une grosse, une obèse qui ne s'accepte plus. 

Je n'ai pas vie sociale car même sortir avec les copines est une épreuve, petit copain n'en parlons même pas. Le dernier et l'unique que j'ai eu remonte à l'âge de 16 ans et c'était juste pour un pari entre potes qu'il est sorti avec moi. A cette époque je pesais déjà 70 kg et suite à cette rupture trop douloureuse j'ai pris 12 kilos et fais une dépression. 

J'ai eu des envies de suicide à un moment mais ça tuerait mes parents. L'été arrive et c'est la période que je déteste le plus car impossible de se camoufler sous une doudoune. 
Je n'ai que 19 ans et pourtant j'ai la vie d'une mémère. Pourtant ça aurait dû être l'éclate car je suis en première année de droit et le moins que l'on puisse dire c'est que les filles de ma promo s'amusent.
Je ne sors pas car sortir = s'habiller et je n'ai pas d'habits potables et portables. Ma meilleure amie est une bombe et j'ai honte pour elle de sortir avec elle car se trimballer avec une baleine peut nuire à sa réputation (du moins je pense). Ma vie se résume à fac-maison, maison-fac et accompagner mes parents faire les courses et encore pas toujours, uniquement le matin quand il n'y a pas de monde.

A ce jour, j'ai tout essayé les nutritionnistes, diététiciens, médocs américains (qui m'ont rendu très malade), le citron à mettre partout, le vinaigre de cidre avant et après chaque repas et même les pilules du genre Alli. Rien n'y fait je perds quelques petits kilos et je reprends le double.

Bien sûr que j'ai pensé à l'anneau gastrique mais j'ai une santé trop fragile et mon médecin n'est pas pour. La nourriture est devenue une amie et une ennemie car je peux manger très équilibré durant quelques temps tout comme je peux manger comme dix à un moment. Quant au sport, je me sens pas à l'aise devant du monde donc la salle c'est niet idem pour le footing le matin. Mon corps me dégoute tout simplement, j'ose même pas me regarder dans la glace, je ne vois que des milliers de vergetures

beautylicieuse.com


Titre de votre page