leral.net | S'informer en temps réel

Macky Sall alerte sur le coronavirus : « nous ne sommes plus à l’abri »

Le président de la République, Macky Sall s’est prononcé, ce lundi, lors de la cérémonie de la levée des couleurs, sur le coronavirus qui se propage dans le monde. Ce, dans un contexte où une délégation sénégalaise, dont deux ministres, a participé au salon de l’Agriculture de Paris, où le maire de La Balme-de-Sillingy, infecté, avait pris part.


Rédigé par leral.net le Lundi 2 Mars 2020 à 11:57 | | 0 commentaire(s)|

Selon le chef de l’Etat, le Sénégal n’est plus à l’abri de cette maladie. « J’ai réuni les médecins, professeurs mais aussi directeurs de la santé publique en relation avec l’OMS, l’institut pasteur, les membres du gouvernement pour justement regarder les mesures préventives puisque désormais nous ne sommes plus à l’abri et aucun pays n’est à l’abri.

Déjà, le Covid19 est entré en Afrique. Il ne faut pas l’exclure d’autant que les voyages se maintiennent entre le Sénégal et les pays où, aujourd’hui, ce foyer est devenu très sérieux. C’est le cas de la France, de l’Italie
», a expliqué le président de la République, indiquant que « nous avons des communautés très fortement représentées dans ces pays, entre autres. En sus, nous avons aussi des Sénégalais qui vont et qui viennent ».

Ainsi, il annonce que mesures préventives seront prises pour éviter cette maladie. « Dans la journée, je saurai exactement l’évaluation de la situation réelle au Sénégal et j’en rendrai compte », souligne-t-il.

Macky Sall demande aux Sénégalais d’éviter les rassemblements inutiles

Dans le même sillage, il recommande aux Sénégalais de faire attention sur les recommandations qui sont faites par les services de la santé sur l’hygiène des mains, la propreté mais aussi, d’éviter les rassemblements inutiles en cette période. « Nous allons examiner les capacités ainsi que les mesures d’urgence à mettre en œuvre face à cette situation qui doit aussi être prise en charge par les africains de façon très sérieuse puisque le continent était plus ou moins épargné. Aujourd’hui, il y a trois pays atteint du Covid 19. Donc, il ne faut pas attendre que cela nous tombe dessus pour réagir. Depuis un mois, d’importantes mesures ont été faites mais nous allons les amplifier », dit-il.

Par ailleurs, le chef de l’Etat a profité de l’occasion pour avoir des pensées quant aux étudiants qui sont toujours à Wuhan, avant de saluer leur courage. « Ils ont vécu des moments difficiles mais c’était la solution à envisager. Parfois, les solutions peuvent paraître difficiles mais la responsabilité de l’Etat dans n’importe quelle situation, c’est de voir le moindre mal. Ils sont dans des situations moins graves que ceux qui sont dans d’autres pays mais nous poursuivrons des efforts. Nous aurons à l’issue de ce Conseil présidentiel, des directives très importantes », annonce le chef de l’Etat.





Emedia



Cliquez-ici pour regarder plus de videos