a
leral.net | S'informer en temps réel

Macky Sall sur les dossiers Khalifa Sall, Abdoul Mbaye, « il n’appartient ni au gouvernement ni à l’opposition de dire qui est coupable ou pas

D’après Macky Sall, l’indépendance de la justice est une réalité au Sénégal. Sans les citer, le président de la République s’est lavé à grande eau dans les dossiers judiciaires de Khalifa Sall, Abdoul Mbaye, Bamba Fall et autres. Au contraire, le chef de Benno Bokk Yakaar juge ‘faciles » les accusations « d’instrumentalisation de la justice pour liquider des adversaires politiques ».


Rédigé par leral.net le Lundi 24 Avril 2017 à 10:06 | | 0 commentaire(s)|

Président du Conseil supérieur de la magistrature, le chef de l’Etat clarifie, « je dois vous informer que depuis plus de 25 ans, toutes les reformes qui concernaient l’indépendance de la Magistrature, l’amélioration des conditions de travail et de vie des magistrats n’ont pas connu d’évolution. C’est avec nous que l’ensemble des textes qui organisent (les institutions judiciaires) ont pu être débloqués, donnant à la magistrature une plus grande liberté, surtout en ce qui concerne la matière disciplinaire.

Même si le président de la République est le président du Conseil supérieur de la magistrature et que le garde des Sceaux en assure la vice-présidence, ces deux autorités ne participent nullement dans le processus interne d’évaluation positive et de sanctions des magistrats. C’est irréfutable 
»? 

Le président de Benno Bokk Yakaar invite les uns et les autres à avoir un « devoir de réserve » sur les dossiers judiciaires en cours d’instruction. « Seuls les juges ont la compétence de dire qui est coupable ou pas. Il n’appartient ni au président de la République ni au gouvernement, ni à l’opposition ou qui que ce soit, dans une République, de décider de la culpabilité ou non d’un citoyen dans quelque dossier que ce soit », assure-t-il.

Le Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos