leral.net | S'informer en temps réel

Mahammed Boun Abdallah Dionne « Nous ne ferons rien qui entrave l’exercice normal de la justice »


Rédigé par leral.net le Mercredi 6 Décembre 2017 à 12:09 | | 0 commentaire(s)|


Que tout le monde se le tienne pour dit. Les juges sénégalais sont indépendants et font leur travail conformément aux lois édictées pour régenter la vie en société. C’est du moins le discours du Premier ministre, qui reste convaincu que personne ne peut influencer les juges.

« La justice, c’est la loi pour tous » a-t-il dit d’emblée, pour répondre à ceux qui pensent le contraire. « Nous croyons en la justice. Le nœud gordien de la démocratie est le règne de la loi. Le président de la République ne protègera personne, quelle que soit sa qualité. Nous ne ferons rien qui entrave l’exercice normal de la justice » prévient-il.

Mahammed Dionne a par ailleurs rappelé que le gouvernement a engagé des réformes importantes pour l’amélioration de la qualité de l’accès et de l’efficacité de la justice et le rapprochement de la justice du justiciable. Ce, par la définition d’une nouvelle politique pénale et la mise en place de la nouvelle carte judiciaire, avec une redéfinition des compétences des juridictions.

La politique du gouvernement en la matière, intègre également un volet important qui est le rapprochement de la justice des justiciables. « Dans le cadre de la nouvelle réforme, six(6) tribunaux d’instance, un tribunal de commerce et des chambres commerciales d’Appel ont été créés », a soutenu le chef du gouvernement.

Un vaste programme de renforcement des ressources humaines est aussi engagé, pour le recrutement dans la période 2015-2035, de 450 magistrats et 525 greffiers qui seront recrutés, en même temps que le renforcement des effectifs de l’Administration pénitentiaire.





Libération








Hebergeur d'image