leral.net | S'informer en temps réel

Mali : Le taux de croissance du Pib ressort à -1,2% en 2020


Rédigé par leral.net le Lundi 17 Janvier 2022 à 13:10 | | 0 commentaire(s)|

Au Mali, dans un contexte de crise sanitaire, sécuritaire et sociale, une régression de l’activité économique a été observée en 2020, avec un taux de croissance du Pib de -1,2% relative à la baisse de la production du coton, après 4,8% en 2019.
Mali : Le taux de croissance du Pib ressort à -1,2% en 2020
Selon la Bceao qui donne les données liées à la Balance des paiements et la position extérieure globale, le taux d’inflation au Mali s’est établi à 0,5% en 2020 contre -3,0% en 2019, en conformité avec la norme de 3,0% maximum fixée par les critères de convergence de l’Uemoa.

Excédent de 450,8 milliards du solde global de la balance des paiements

Au niveau des finances publiques, l’institution renseigne que le déficit global, base engagements et dons compris, s’est dégradé en 2020, en s’établissant à 5,5% du Pib après 1,7% du Pib en 2019. A l’en croire, les transactions économiques et financières entre le Mali et le reste du monde, au titre de l’année 2020, se sont traduites par un solde global de la balance des paiements excédentaire de 450,8 milliards de FCFA, après un solde, également excédentaire, de 264,2 milliards de FCFA en 2019.

Déficit de 218,5 milliards du compte des transactions courantes

Le compte des transactions courantes a enregistré un déficit de 218,5 milliards en 2020 (2,2% du Pib), en amélioration par rapport à 2019 où il est ressorti à -755,1 milliards (7,5% du PIB). Le compte de capital s’est amélioré de 11,0%, pour ressortir à 126,5 milliards de FCFA.

Quant au compte financier, la Bceao note qu’il a enregistré un solde de 510,3 milliards de FCFA, après 871,4 milliards de FCFA en 2019, en liaison avec l’évolution des investissements directs et des investissements de portefeuille. Les créances nettes des institutions de dépôt sur les non- résidents se sont accrues de 450,8 milliards entre 2019 et 2020, soit 193,6 milliards pour la Banque Centrale et 257,2 milliards pour les autres institutions de dépôt, correspondant au solde global de la balance des paiements.

La position extérieure globale s’est chiffrée à -5.579,1 milliards après -5.524,1 milliards un an plus tôt, en raison d’une augmentation du stock de passifs financiers envers les non- résidents.

Bassirou MBAYE



Source : https://www.lejecos.com/Mali-Le-taux-de-croissance...

La rédaction

Titre de votre page Titre de votre page