leral.net | S'informer en temps réel

Mamadou Diop Decroix s'envole pour rejoindre Karim Wade au Qatar...Révélations sur cette réunion tenue chez Idrissa Seck...Decroix voyage, bizarrement, avec un proche du Président ...Issoufou du Niger...


Rédigé par leral.net le Mardi 2 Mai 2017 à 08:59 | | 0 commentaire(s)|

Mamadou Diop Decroix s'envole pour rejoindre Karim Wade au Qatar...Révélations sur cette réunion tenue chez Idrissa Seck...Decroix voyage, bizarrement, avec un proche du Président ...Issoufou du Niger...
Dans le mille! Dakarposte, site d'investigations et d'exclusivités, révélait que Me Abdoulaye Wade sera désigné tête de liste de l'opposition réunie dans une même mouvance. Eh bien, pour reprendre ce terme fort usité par le prédécesseur de Macky Sall aux manettes du pouvoir Exécutif, le temps, meilleur juge, a donné raison à Dakarposte.com.

Cela dit, le voyage, en catimini, de cette grosse légume des pourfendeurs du "Macky", nous voulons nommer Mamadou Diop Decroix vers le Qatar , confirme nos écrits: comme quoi c'est Karim Meïssa Wade "himself" qui tire les ficelles depuis sa "prison dorée" qatarie. Explications!

Mamadou Diop Decroix s'envole pour rejoindre Karim Wade au Qatar...Révélations sur cette réunion tenue chez Idrissa Seck...Decroix voyage, bizarrement, avec un proche du Président ...Issoufou du Niger...

Rappel important: Nous écrivions, il y'a de cela quelques jours, qu'il est loin du Sénégal, mais près des responsables libéraux.
Karim Wade, à qui on prêtait d'avoir renoncé à ses ambitions politiques, est plus que jamais engagé à briguer les suffrages des Sénégalais en 2019. Du Qatar où il se la coule douce, Wade-fils est en contact téléphonique avec des responsables libéraux pour les remercier et les inviter à remobiliser les troupes.

Que ceux qui pensent que Karim Wade a abrégé de manière prématurée sa carrière politique se détrompent. L'information distillée, faisant croire que le fils de l'ancien chef de l'État s'est exilé pour toujours, commence à s'effriter. Le bouchon a été poussé plus loin au point de prêter des propos à Viviane Wade. On a fait croire à l'opinion que l'ancienne Première dame a soutenu que son fils ne remettra plus jamais les pieds au Sénégal, s'il sort de la prison. Autrement dit, que l'ancien ministre de la Coopération Internationale a enterré ses ambitions politiques.

En tout cas, le leader de la défunte Génération du concret est plus que jamais déterminé à briguer les suffrages des Sénégalais, aux prochaines échéances électorales. En effet, à peine sorti de prison et loin de nos cieux, le candidat du Parti démocratique sénégalaise (Pds) tire les ficelles. En illustrent ses coups de fil aux responsables libéraux pour les exhorter à redoubler d'efforts dans la mobilisation des troupes.

Depuis Doha où il se la coule douce, Karim Wade manœuvre pour redynamiser les instances du Pds.

Nous écrivions dans ses mêmes colonnes qu'il a d'ailleurs joint, depuis le Qatar, la désormais ex-présidente du Conseil départemental de Bambey, Aïda Mbodj, pour lui demander de transmettre ses remerciements aux militants et responsables libéraux de Diourbel, mais aussi de mobiliser les troupes en perspective des prochaines élections. Il a fait la même chose avec une autre responsable libérale engagée, qui a subi les affres du régime de Macky Sall comme lui. Il s'agit de l'ancienne sénatrice, Aïda Ndiongue.

Karim Wade a transmis le même message à cette responsable libérale de Dakar, dévouée à la cause du Pds et de son leader Me Abdoulaye Wade. Le responsable libéral de Nioro du Rip, Bassirou Kébé, a également reçu le coup de fil du candidat du Pds à la prochaine présidentielle. Après l'avoir remercié ainsi que les militants de sa localité, il a invité Bassirou Kébé à aller à la rencontre des populations pour leur exprimer ses remerciements.

De bonnes sources, Dakarposte, qui suit, comme de l'huile sur le feu, les activités de Wade fils et celles des pourfendeurs du régime marron, est en mesure de révéler qu'une réunion secrète a eu lieu ce dimanche soir jusque tard dans la soirée chez le chef de file du parti Rewmi, en l'occurrence Idrissa Seck. Plusieurs responsables de l'opposition, membres de Wattu Sénégal, ont pris part à cette réunion, "verrouillée" comme pas deux; mais c'était sans compter avec la perspicacité de Dakarposte.

C'est au sortir de cette rencontre secrète, qui a eu pour cadre la rue Kaolack sur Point E, que Mamadou Diop Decroix a pris ses valises pour piquer direct à l'aéroport LSS.

Renseignements pris au niveau de nos informateurs de l'aéroport, Decroix, rusé comme un sioux, a voulu jouer au chat et à la souris lorsqu'il a reconnu un de nos radars.

Suivi au pas, il finira par sacrifier au rituel des formalités avant d' embarquer.

Mais, aussi bizarre que cela puisse paraitre, Decroix prendra un vol aux environs de 4 heures du matin en cette nuit du dimanche au lundi 1-er Mai, à destination de... Niamey.

De nos radars, tapis dans les rangs de Manko Wattu Sénégal, nous avons pu glaner qu'il allait effectivement rejoindre la capitale du Niger, précisément un proche du Président Issoufou Mahamadou .

Chose encore plus saugrenue: Il nous revient qu'il voyagera avec ce proche du chef de l'Etat Issoufou vers Doha.

Ils y resteront pendant au moins une semaine. A quelles fins? Nos informateurs, au parfum des activités de Wade fils, s'accordent à nous souffler qu'ils tiendront des réunions, notamment avec Me Abdoulaye Wade, mais aussi et surtout, le reste des contempteurs du régime marron restés à Dakar, nous voulons nommer Idrissa Seck et Co. Ce, par la magie des nouvelles technologies, c'est à dire par visioconférence.


Qui disait que Wade fils ambitionne de présider aux destinées du pays? Mais, comme nous l'écrivions, cette ambition risque d'être douchée par l'épée de Damocles suspendue au-dessus de sa tête.

Le Président Macky Sall a opté pour une grâce à la place d'une amnistie, pour le priver de ses droits civiques. Autrement dit, avance-t-on, Karim Wade ne peut plus se présenter à une élection présidentielle pour avoir écopé d'une peine de 6 ans de prison. En attendant, Wade-fils va manager les libéraux entre autres leaders de l'opposition réunie dans Wattu Sénégal, bref, l'ex-ministre du ciel et de la terre va animer, du moins continue d'animer le champ politique à distance.


Mamadou Ndiaye, journaliste d'investigations