Mamadou Lamine Dialllo: " En 2019, Macky ne sera plus Président avec ses deux vice-présidents, Farba Ngom et Marieme Faye"


Rédigé par leral.net le Lundi 20 Février 2017 à 10:19 | | 0 commentaire(s)|

Mamadou Lamine Dialllo: " En 2019, Macky  ne sera plus Président avec ses deux vice-présidents, Farba Ngom et Marieme Faye"
"Macky Sall ne sera plus président de la République du Sénégal avec deux vice présidents : Farba Ngom et Marième Faye Sall". C'est la conviction de Mamadou Lamine Diallo, président du Mouvement politique "Tekki". Dans un entretien accordé lundi au quotidien "Vox populi", M.Diallo a confié que le chef de l'Etat est "déjà minoritaire dans le pays".
Le coordonnateur "Mankoo Wattu Senegaal" invite l'opposition à travailler à la création une liste unique aux législatives de juillet 2017. Selon lui, Diallo l'objectif sera de "prendre l'Assemblée nationale à Macky Sall, de lui imposer une cohabitation, d'avoir une assemblée nationale dont l’objectif est de voter un certain nombre lois pour renfoncer la démocratie. Par exemple, dans la loi électorale, en finir avec le Raw gadu. Installer le bulletin unique. Empêcher l'embrigadement de la justice. Assurer l’indépendance de la justice. Assurer l'indépendance la magistrature. Prendre une loi pour nous assurer que de faux décret donnant des permis de recherche ne seront pas faites à des sociétés qui n'ont pas la capacité financières et technique", a-t-il exprimé. Par ailleurs, le député du mouvement "Tekki" entrevoit dans la décision d'Aliou Sall de participer aux élections législatives un calcul politique. " Aliou Sall voulant s'introduire à l'Assemblée Nationale, ne cherche qu'une immunité parlementaire puisqu'il est impliqué dans une affaire illicite avec Frank Timi. Le maire de Guédiawaye ne mérite même pas le fauteuil sur lequel il est assis. Nous invitons les populations du département de Guédiawaye à bloquer cette investiture", affirme-t-il. Mamadou Lamine Diallo revenant sur la gestion du pétrole et du gaz, indique qu'il va poursuivre son combat pour que toute la lumière soit faite dans l'affaire "Petrotim". " Les Sénégalais doivent comprendre ce qui se passe", dit-il, indiquant que que son combat consiste à récupérer les 30% du gaz confisqués par "Petrotim" et par "Timis Corporation".