leral.net | S'informer en temps réel

Mamadou Lamine Diallo : « Le coronavirus inspire Macky Sall, il peut se permettre n’importe quoi »

Le coronavirus a bon dos et Macky Sall fait de la pandémie une occasion de renforcer ses pouvoirs. C’est le point de vue du président du Mouvement Tekki, qui, dans sa question économique hebdomadaire de ce mardi, estime que le coronavirus inspire Macky Sall.


Rédigé par leral.net le Jeudi 14 Janvier 2021 à 08:53 | | 0 commentaire(s)|

Mamadou Lamine Diallo : « Le coronavirus inspire Macky Sall, il peut se permettre n’importe quoi »
« Le coronavirus est sans doute d’origine naturelle, il fait des ravages dans le monde et soumet en réalité, toute la planète à sa dictature. On peut dire que quelque part, il inspire notre Président Macky Sall. En effet, le voilà, profitant de la pandémie, qui demande à l’Assemblée nationale du Sénégal de lui voter les pleins pouvoirs dans le cadre de nouvelles matières dénommées catastrophes sanitaire et naturelle. Ainsi, Dame nature est convoquée pour offrir à Macky Sall les pleins pouvoirs », écrit le député.

Poursuivant, Mamadou Lamine Diallo estime que la nouvelle loi sur l’état d’urgence et le couvre-feu, a été adoptée à l’aveuglette par les députés qui, selon lui, ne se sont même pas préoccupés de la forme.

«Tout d’abord, s’agissant de matière nouvelle, on se serait attendu que la Constitution soit modifiée pour y introduire ces matières nouvelles que sont la catastrophe sanitaire et la catastrophe naturelle, mais tout cela est très compliqué pour Macky Sall. Il aurait été plus avisé du reste de faire des projets de loi séparés s’agissant de matières tout à fait différentes, à savoir l’urgence sanitaire dénommée ici par paresse intellectuelle, catastrophe sanitaire et la catastrophe naturelle. Face à une Assemblée nationale à genoux, il peut se permettre n’importe quoi. C’est ce qu’il fait », martèle le député, qui ne ménage pas ses collègues.

Pour lui, ce projet de loi, « en réalité, vise dans le fond à empêcher l’Assemblée nationale de pouvoir se réunir après douze jours d’État d‘urgence décrété par le président de la République pour apprécier la situation, évaluer effectivement les difficultés nées de l’État d’urgence, qui faut-il le rappeler, est une suspension des libertés des populations ».

Mamadou Lamine Diallo trouve que les députés ont facilité la tâche au leader de l’APR, qui n’aura plus besoin de leur avis pour décider. «Toujours revenir devant l’Assemblée nationale, c’est trop pour Macky Sall, c’est inacceptable pour son fast-track. C’est pour lui quelque part, être gêné par une Assemblée nationale dans l’exercice de son pouvoir. Il propose alors à cette même Assemblée nationale, de lui permettre de pouvoir décréter l’État d’urgence sans rendre compte à l’Assemblée nationale, après 12 jours. Quelque part, c’est comme s’il en veut au Peuple sénégalais, qui lui a pourtant tout donné, qu’il veut mater à tout prix», déplore le président du Mouvement Tekki.







Walfgroupe



Cliquez-ici pour regarder plus de videos