leral.net | S'informer en temps réel

Mamadou Lamine Diallo, Tekki :«Macky Sall favorise la création d’emplois en Europe et le chômage des jeunes au Sénégal»

Dans sa question économique de la semaine, Mamadou Lamine Diallo n’a pas mis de gants pour reprocher au président de la République, Macky Sall, de rejeter l’industrialisation du Sénégal en préférant des importations financées par la dette et les transferts de la Diaspora. Ce, dixit le président du mouvement «Tekki», en favorisant la création d’emplois en Europe et le chômage des jeunes de son pays.


Rédigé par leral.net le Jeudi 15 Avril 2021 à 09:53 | | 0 commentaire(s)|

Mamadou Lamine Diallo, Tekki :«Macky Sall favorise la création d’emplois en Europe et le chômage des jeunes au Sénégal»
«Le président de la République, Macky Sall, est heureux quand des dirigeants européens lui rendent visite. Il est toujours prêt à tout leur donner. Dans le fond, avec l’élite politicienne sénégalaise qu’il représente, il pense, comme Jules Ferry, que la colonisation a été un bienfait pour les peuples africains et que les races supérieures ont des droits sur les races inférieures.

Souvenons-nous de son exclamation à propos du dessert des tirailleurs sénégalais.

Souvenons-nous quand il disait que notre pays doit tout donner aux bailleurs qui viennent investir au Sénégal, car ils bravent les risques de maladies et autres. Quel est le dessert de nos nouveaux tirailleurs sans bravoure, ni courage patriotique ? Sans doute, leurs comptes offshore
», s’est interrogé Mamadou Lamine Diallo.

Ce dernier a souligné que le chef de l’État, Macky Sall a accepté de rapatrier les jeunes Sénégalais d’Espagne qui, selon lui, sont meurtris par ses promesses d’emplois non tenues, au lieu de demander leur régularisation.

«Mieux, il se propose d’organiser le travail de jeunes Sénégalais dans les plantations espagnoles. On peut parier que les jeunes de la dynastie Faye-Sall ne seront pas concernés», a-t-il expliqué. Le président du mouvement Tekki d’ajouter : «Macky Sall rejette l’industrialisation du Sénégal et préfère des importations financées par la dette et les transferts de la Diaspora. Ce faisant, il favorise la création d’emplois en Europe et le chômage des jeunes au Sénégal, avec à la clef, l’organisation des flux financiers illicites de centaines de milliards vers l’Europe. Voilà sa politique économique. Un échec. Une honte».






Tribune



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page