leral.net | S'informer en temps réel

Mame Mbaye Niang: "Manko Taxawu Senegaal est un conglomérat de dealers, d'accusés de vol, de meurtre..."


Rédigé par leral.net le Lundi 8 Mai 2017 à 13:42 | | 0 commentaire(s)|

A peine annoncée, "Manko Taxawu Sénégal" s'attire des foudres du pouvoir. Depuis vendredi, les responsables du parti l'Alliance pour la République ne ratent pas une occasion pour tirer à boulets rouges sur les animateurs ou leaders de cette coalition. Selon le ministre de la jeunesse, Mame Mbaye Niang, interrogé par le quotidien "EnQuête", ces derniers, à commencer par leur chef de file, Abdoulaye Wade qui a un projet d'installer son fils Karim Wade à la tête du pays, sont tout sauf "crédibles". A l'en croire, c'est "un conglomérat de dealers, de gens qui ont qui ont détourné l'argent public, qui sont accusés de meurtre, de vol et de tous les maux...".

" Abdoulaye Wade a accusé Pape Diop de sacrifice d'Albinos dans un passé récent, c'est encore lui que Oumar Sarr avait accusé de détenir de terrains à l'aéroport. Il y a aussi Idrissa Seck. Ce dernier a été accusé par le président Wade d'avoir pillé l'économie nationale à travers les fameux chantiers de Thiès. Et d'être en possession de 29 comptes bancaires. Jusqu'à présent, il refuse de se prononcer sur cette dernière question. Depuis lors, il ne travaille pas. L'opposition, c'est également Khalifa Sall qui a présenté de fausses factures", détaille Mame Mbaye Niang.

"Vous pensez cette coalition-là est crédible? Non! Il faut être sérieux. Ces gens-là ont eu la possibilité de prouver que ce dont ils sont capables. Ils ont eu les manettes de ce pays et ils ne l'ont pas amené bon port. Maintenant, s'ils s'organiser autour d'un conglomérat qui ne vise que leurs propres intérêt, c'est leur affaire. Le peuple n'est pas dupe et je pense que l'avenir va nous édifier. Mais comprenez avec moi que cette organisations ne repose pas sur la morale, l'éthique et l'intérêt national. Parce que ce sont des gens qui ont été dépouillés des pillages indus qu'ils avaient, qui ont décidé de se battre", ajoute le secrétaire national des Jeunesses de l'Apr .



Cliquez-ici pour regarder plus de videos