Quantcast
leral.net | S'informer en temps réel

Manifestation de Y en a marre et contre-manifestation de l’Apr: Le 7 avril de tous les dangers

7 avril de tous les dangers. Le Mouvement Y en a marre qui avait retenu de faire un rassemblement ce jour à la Place de l’Obélisque, a été "devancé" par les tenants du pouvoir qui ont eux aussi, décidé d’y tenir une manifestation le même jour. Mais cela ne semble pas ébranler Fou Malade et Cie qui déroulent calmement en attendant l’autorisation de l’autorité administrative.


Rédigé par leral.net le Lundi 3 Avril 2017 à 13:25 | | 0 commentaire(s)|

Le Mouvement Y en a marre a fini de faire les démarches nécessaires à l’organisation de leur rassemblement du 7 avril prochain. Selon Malal Talla alias Fou Malade, la demande d’autorisation a déjà été déposée auprès du préfet de Dakar. Et comme il ne s’agit pas de marche ou d’une activité pouvant troubler l’ordre public, «Y en a marre» de garder espoir que le préfet va autoriser le rassemblement. «Nous avons déposé depuis jeudi dernier. Nous n’attendons que le préfet», a laissé entendre Malal Talla.

Tout de même, ce dernier se garde de dire ce qu’ils feront au cas où le préfet viendrait, comme avec les autres manifestations, à avancer la thèse de troubles à l’ordre public ou un manque d’effectifs pour encadrer la manifestation. Sur cette question, notre interlocuteur dit que «Y en a marre» n’y pense même pas. «Nous avons été les premiers à retenir la date du 7 avril. Maintenant, si dans le but de saboter, l’autorité en arrive à avaliser des arguments du pouvoir, nous prendrons nos responsabilités», avertit le «Y en a marriste», qui ne manque pas de rappeler que ce ne sont pas des endroits, pour tenir des contre-manifestations, qui manquent dans ce pays et au régime.

«Des endroits pour çà, il y en a à gogo dans ce pays, pour ne pas dire à Dakar. Si le régime est convaincu de pouvoir tenir un discours qui va accrocher les Sénégalais, il y a plusieurs endroits pour ça. Nous avons été les premiers à retenir cette date. Si ce Gouvernement est préoccupé par la paix sociale, il devra dire à ses partisans de trouver un autre endroit. Ils peuvent bien tenir la contre-manifestation le même jour que le Mouvement Y en a marre, mais à un autre endroit. C’est la démocratie ! Chacun est libre de manifester, de dire ce qu’il pense, mais dans le respect de l’autre. Ils doivent comprendre que ce n’est pas en faisant dans la menace, l’intimidation ou les révélations, qu’ils arriveront à bout du Mouvement Y en a marre et des Sénégalais fatigués de la gestion de ce régime».

Fou malade : «une contre-manifestation ne nous dérange pas»

Malal Talla de poursuivre: "Nous avons respecté les procédures en la matière. C’est-à-dire écrire une demande, en ayant comme repère les trois jours francs. Toutes les règles qui se rapportent à l’obtention d’une autorisation ont été respectées», a indiqué Fou malade, qui ne manque pas de dire que pour «Y en a marre», une contre-manifestation ne dérange point.

L’Etat, selon lui, a une responsabilité, c’est de sécuriser les personnes. Qu’elles soient dans l’opposition comme dans le pouvoir. «La responsabilité de l’Etat doit être républicaine et non partisane. Pour le moment, nous avons déposé et nous sommes optimistes par rapport à ce qui est devant nous. L’appel que nous avons lancé, ce n’est pas destiné uniquement aux partis politiques. Nous invitons tous les Sénégalais qui s’indignent ; sans distinction de race, d’ethnie, de sexe ou de religion, d’appartenance politique. Nous invitons tout le monde. Nous invitons même le parti au pouvoir à venir écouter», déclare le «Y en a marriste» qui se refuse à croire une seconde au refus du préfet.

Connexion avec le camp de Khalifa Sall…

En tout état de cause, «Y en a marre» est en train de tisser sa toile. Avant-hier samedi, le Mouvement Y en a marre a été longuement reçu par le Conseil municipal de la Médina pour des discussions et échanges approfondis en vue de la jonction des forces contre le régime en place.

Le Rewmi d’Idrissa Seck, des jeunesses de Manko et d’autres jeunes

Les socialistes ne sont pas les seuls à avoir assuré de leur participation à ce rassemblement. Le Rewmi aussi ! Selon Thierno Bocoum, la formation politique dirigée par Idrissa Seck a décidé de se joindre au mouvement Y en a marre pour une parfaite réussite de ce rassemblement du 7 avril. Des jeunes de Manko Wattu Sénégal ont aussi décidé de se joindre à eux.

Quand le pouvoir fait la communication de «Y en a marre»

Depuis la décision du Mouvement Y en a marre, il ne se passe pas un jour sans que les proches du régime ne se distinguent par des attaques personnelles contre des membres de Y en a marre. Samedi dernier, c’est presque tout le monde qui s’est exercé à ce jeu. Moustapha Cissé Lô, Yaxam Mbaye et bien d’autres s’y sont donnés à cœur joie. Il n’y en avait que pour le Mouvement Y en a marre, lors du meeting de Karim Fofana, au Point E.

Les Echos



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page