leral.net | S'informer en temps réel

Manque d’eau grave à Ndoyene Peulh : Des agriculteurs morcellent leurs champs, des éleveurs poussés à la transhumance

Situé dans la commune de Keur Mousseu (département de Thiès), le village de Ndoyène Peulh est confronté à un manque d’eau criant. Selon Mamadou Sow, imam ratib et porte-parole du chef de village, des agriculteurs sont obligés actuellement de morceler leurs champs, tandis que des éleveurs font transhumer leur bétail.


Rédigé par leral.net le Mercredi 11 Août 2021 à 09:43 | | 0 commentaire(s)|

Manque d’eau grave à Ndoyene Peulh : Des agriculteurs morcellent leurs champs, des éleveurs poussés à la transhumance
Situé à un jet de pierres de Keur Mousseu (chef-lieu de la commune), le village de Ndoyène Peulh éprouve d’énormes difficultés pour s’approvisionner en eau potable. Dans chaque maison, les bidons vides de 20 litres s’amoncellent dans la cour et illustrent parfaitement cette pénurie.

Pourtant, la population est majoritairement composée d’agropasteurs qui subissent de plein fouet les contrecoups de ce manque d’eau criant.

Selon Mamadou Sow, imam ratib et porte-parole du chef de village, certains agriculteurs sont obligés de morceler leurs champs en parcelles pour les vendre, faute d’eau pour les exploiter convenablement.

Quant aux éleveurs, ils font transhumer les bêtes pour les sauver de la soif. De l’avis de Mamadou Sow, maître coranique, les enfants ont tous les problèmes du monde pour avoir de l’eau. «Chacun est obligé d’aller à l’école avec une bouteille d’eau, pour satisfaire certains besoins et il en est de même au niveau de l’école élémentaire située juste en face de l’école coranique», dit-il.

Avec cette situation, les toilettes de l’école ne sont pas fonctionnelles à cause du manque d’hygiène.

A en croire Mamadou Sow, il est fréquent que les ménages restent 5 jours sans eau. Mais ce mal est sur le point d’être solutionné, avec le concours de l’association « Rayon de Soleil», qui projette de construire un forage d’un coût de 28.000 euros soit 18,34 millions de Fcfa, dans le village. Président de l’association, Khadim Fall était sur les lieux ce week-end pour procéder à la reconnaissance du site choisi et prendre langue avec les populations, notamment le chef de village et son staff. Il révèle que l’association a été contactée par Adama Zaleh un Burkinabé, citoyen d’adoption du village. C’est ainsi que la récolte de dons a été lancée. Ce qui a permis de rassembler 3.000 euros. La date de livraison du forage est prévue en mars 2022.

« Rayon de Soleil est basé en France. C’est une structure d’oeuvre sociale qui s’investit depuis plusieurs années dans beaucoup d’activés en direction des couches défavorisées. Le village rencontre beaucoup de problèmes liés à l’eau. Ceci a engendré énormément de soucis dans le quotidien des populations, surtout au niveau des enfants..,explique Khadim Fall.

«Quand les responsables de l’association, dont le président Khadim Fall et la trésorière Adji Guèye, m’ont proposé le projet, j’ai tout de suite accepté, sans réfléchir. C’est un projet qui m’a tout de suite fasciné», souligne Michel Drula vice-président de l’association, qui a par ailleurs des racines africaines notamment malgaches.

Lamine Gueye, conseiller spécial du maire de Keur Mousseu, a rassuré l’association quant à l’accompagnement de la commune, en ce qui concerne surtout les démarches administratives.
L’As



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page