leral.net | S'informer en temps réel

Mansour Faye "casse" l’arrêt de la Cour de la Cedeao: "Je soupçonne des mains étrangères…"


Rédigé par leral.net le Lundi 16 Juillet 2018 à 09:45 | | 0 commentaire(s)|

Pour le ministre de l'Hydraulique Mansour Faye, l’arrêt rendu par la Cour de justice de la Cedeao dans l’affaire Khalifa Sall est nul et non avenu, parce que la Cour elle-même a siégé dans l’illégalité. « La Cour de justice de la Cedeao basée à Abuja avait bel et bien terminé son mandat. On ne sait par quels subterfuges, elle s’est arrangée pour proroger et statuer sur cette affaire », accuse le maire de Saint-Louis dans l’As. Je soupçonne des mains étrangères, notamment en Afrique qui veulent apprivoiser la Cedeao et sa Cour de justice.»

Mansour Faye a tenu ces propos hier à Saint-Louis, en marge de l’assemblée générale des femmes de la coalition Benno Bokk Yakaar.
Sur le fond du dossier, l’édile de Saint-Louis estime que Khalifa Sall a fauté. Et, il doit répondre de ses actes. « Ce que je retiens de l’affaire, c’est que Khalifa Sall a signé 110 fausses factures de ses propres mains. On juge les gens sur les faits. Une personne qui signe de fausses factures et reçoit indûment de l’argent, doit-elle bénéficier d’une liberté ? C’est la question à poser », poursuit Mansour Faye dans L’Observateur.

« Si on ne juge pas Khalifa Sall s par rapport aux faits, il ne faudrait pas garder les autres en prison pour les actes qu’ils ont commis. Il ne faut pas faire de cette histoire, une passion. Ce sont des faits. Khalifa Sall a posé des actes interdits par la loi. Il faut que justice se fasse ».



Cliquez-ici pour regarder plus de videos