leral.net | S'informer en temps réel

Marché avortée de « Y’en a marre » et de l’opposition: La jeunesse de Macky se félicite d’avoir mobilisé pour faire face à ces fauteurs de troubles

Le président des jeunes de la Coalition Manko Wattu Sénégal et coordonnateur de la grande majorité présidentielle (CJGMP), Moustapha Ndiaye, se félicite des fortes avancées notées dans la région Centre du pays. Il a évoqué la petitesse des leaders de l’opposition et des « bandits » de Y’en a marre qui se cacherait derrière Moundiaye Cissé pour faire marche arrière.


Rédigé par leral.net le Dimanche 12 Décembre 2021 à 19:41 | | 0 commentaire(s)|

Le collectif des jeunes de la grande majorité présidentielle (CJGMP) était ce weekend à Kaolack et Kaffrine dans le cadre de la tournée nationale de sensibilisation sur l'impératif de voter les listes de Benno Bokk Yakaar (Bby) le jour des élections locales. Ledit collectif, dans sa déclaration de clôture, a fait état de sa mobilisation, consistant à faire face aux fauteurs de troubles qui ont reculé pour se sauver de l'humiliation. «Ils ont eu peur et ont fui face à notre détermination qui était si grande qu’ils ont sauté devant la première offre de médiation enclenchée par Moundiaye Cissé pour faire avorter la marche», raillent les jeunes du Président Macky Sall.

Très déterminés à faire gagner les listes de Bby au soir du 23 janvier 2022, Moustapha Ndiaye et ses camarades estiment que le travail effectué par le président Macky Sall dans le Sine Saloum a fini de convaincre les populations sur la nécessité de lui octroyer des victoires dans toutes les communes de la région du bassin arachidier. Mais aussi, de décerner des félicitations et des encouragements à toute l’équipe gouvernementale. «Par conséquent, «la razzia sera au rendez-vous le jour des locales. Et que personne ne soit surpris si les résultats des élections affichent zéro commune pour l'opposition toute entière. En fait, les réalisations du président Macky Sall constituent le premier élément de vote des Kaolackois qui ne sentent pas l'opposition et elle ne sera pas au rendez-vous», s’est ainsi exprimé le leader du CJGMP, par ailleurs patron des jeunes de Manko Wattu Sénégal (MWS).

Concernant la marche avortée de l'opposition, le CJGMP se félicite d'avoir annoncé, devant l'opinion, faire face à ces délinquants qui ne savent rien du fonctionnement normal d'un État démocratique. «ils ont reculé et ne voulaient pas nous rencontrer, simplement parce qu'on était plus nombreux et plus engagés à en découdre avec des voyous. Et donc, ils ont brandi la non autorisation du préfet et l’offre de médiation de tierces personnes pour se tirer d'affaire», réagit Moustapha Ndiaye. Mais ce qui fait mal à la jeunesse de Macky Sall, c'est qu’ils ont profité de l'intervention inopinée de Moundiaye Cissé qui jouait à la médiation. «Nous savons tous qu’ils ont eu peur. Parce que, nous les avions averti, c’est pourquoi, ils ont accepté la main tendue des médiateurs pour se rendre compte du risque qui les guettait. Mais, ils ont toujours annoncé faire une marche malgré l’autorisation ou non du Préfet.

Par conséquent, c’est un faux argument quand ils brandissent l’arrêté du Préfet qui ne voulait pas qu’ils sillonnent la capitale», répond le président du CJGMP. Selon lui, «personne ne peut les arrêter quand ils décident d’organiser une manifestation. On les connait tous belliqueux, réactionnaires et vindicatifs, Même les chefs religieux ont lancé des appels sans qu’ils les respectent, encore moins Moundiaye Cissé. Et, ils sont même allés jusqu’à dire publiquement qu’ils ne signent aucune charte de non violence. Donc, s’ils reculent cette fois-ci, c’est parce que ce qu’ils ont vu une forte détermination des jeunesses Mackystes très décidées à les poursuivre et les combattre. C’est le seul élément qui a démobilisé les bandits de grand chemin qui allaient recevoir la pire humiliation de leur vie».

Ousmane Wade

Titre de votre page Titre de votre page