leral.net | S'informer en temps réel

Maroc / Soutien à 3 migrants condamnés à 10 ans de prison: L’Association des Sénégalais de Nador exige des actes


Rédigé par leral.net le Jeudi 21 Octobre 2021 à 11:35 | | 0 commentaire(s)|

Maroc / Soutien à 3 migrants condamnés à 10 ans de prison: L’Association des Sénégalais de Nador exige des actes
Ecrire une lettre ne suffit point, il faut que les représentants diplomatiques posent des actes forts pour régler le problème de ces trois Sénégalais condamnés à 10 ans de prison, pour avoir tenté de rejoindre l’Espagne, informe un membre de l’Association des Sénégalais de Nador, qui salue la réaction des autorités sénégalaises, qui disent avoir pris au sérieux ce dossier, et espère que les autres ambassades se mobilisent pour une justice équitable et pour le respect des droits des migrants.

En effet, dans une lettre signée le 5 octobre à Rabat, Mme Seynabou Dial, l’ambassadrice extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de Sa Majesté Mohammed VI, Roi du Maroc, avait notifié à l’Association des Sénégalais de Nador, avoir pris au sérieux ce dossier et disait qu’elle allait saisir les autorités compétentes pour assister ces détenus sénégalais. «J’ai reçu la lettre le 27 septembre 2021 par laquelle, vous portez à ma connaissance les conditions difficiles de trois ressortissants sénégalais emprisonnés à Nador. Je voudrais, en retour, vous remercier vivement pour cette marque d’attention fraternelle à l’égard de mes concitoyens. Suite à votre courrier, j’ai saisi le Consulat général du Sénégal à Casablanca pour un suivi de ce dossier», écrivait dans sa réponse à ses compatriotes, le chef de la mission diplomatique sénégalaise accréditée à Rabat.

Pour rappel, ces trois Sénégalais, Ali Diallo, Boubacar Diallo et Dembaya, ont été attraits devant la barre, pour avoir «tenté de sauter les barrières de Melilla et/ou de conduire des pirogues vers l’Espagne». Condamnés à 10 ans de prison ferme, «ces trois Sénégalais souffrent atrocement à la prison centrale de Selouane, à Nador», informent des sources du journal "Le Quotidien".

Il faut rappeler également que dans cette affaire, l’Association marocaine des droits de l’Homme, qui s’est offusquée de leur condamnation, avait écrit à l’ambassadrice du Sénégal au Maroc. Car, selon elle, des irrégularités ont été constatées dans la procédure, notamment la non-assistance d’un avocat lors de leur audition mais également, elle avait constaté le fait que les documents étaient uniquement confectionnés en langue arabe.

Ndèye Fatou Kébé

Titre de votre page Titre de votre page