leral.net | S'informer en temps réel

Matar Bâ, ministre des Sports: « Je conseille à Aliou Cissé d’accepter les critiques et… »

Le ministre des sports était l’invité de l’émission Rétro Sports de Sud Fm. Il est revenu sur la proposition de l’avenant au contrat d’Aliou Cissé et l’objectif du Sénégal pour la can 2019.


Rédigé par leral.net le Mardi 18 Décembre 2018 à 14:12 | | 0 commentaire(s)|

Le Sénégal veut remporter la prochaine coupe d’Afrique des nations. C’est un objectif que devrait atteindre le sélectionneur de l’équipe nationale, Aliou Cissé. Au lieu de prolonger son contrat, l’Etat et les fédéraux ont proposé un avenant au contrat jusqu’à la fin du mois de juillet 2019.

Le ministre des Sports explique la proposition: « Aliou Cissé, on le met dans d’excellentes conditions pour qu’il assume l’objectif qu’on lui a assigné. Cela ne veut pas dire qu’on ne parle pas avec lui en interne. Un contrat qu’on doit renouveler, doit avoir une base. Les termes restent les mêmes, c’est l’objectif et la durée qui changent. On met en place un avenant pour encadrer le contrat. Parce qu’on a eu des situations délicates avec des entraineurs, il faut savoir tirer des leçons sur cela ».

Pour la Can 2019, l’objectif est d’atteindre la finale selon le patron des sports: « Je crois dur comme fer que la prochaine coupe d’Afrique est la nôtre. Les résultats de Aliou Cissé sont positifs mais on a soif de cette coupe. Le football est professionnel. Il peut bien être sénégalais mais je lui souhaite d’atteindre les objectifs qu’on lui assigne. Parce qu’il soit sénégalais ou pas, s’il n’atteint pas les objectifs assignés, ses employeurs peuvent le limoger. Toute personne qui signe un contrat connait les enjeux. Il a tout atteint dans le contrat sauf la Can à venir. Et l’objectif est d’atteindre la finale. Arrivés là-bas, il faut tout faire pour remporter la coupe ».

Par ailleurs le ministre invite le sélectionneur à accepter les critiques: « Il faut rappeler que Aliou Cissé a été choisi par le peuple sénégalais d’abord, avant l’Etat et les fédéraux. Les Sénégalais l’ont vu jouer et aime son caractère. Parce que si ce n’était que son expérience ou des trophées, on ne l’aurait pas pris. Avant le Sénégal, il n’a pas été entraineur dans un autre pays. Le seul conseil que je lui donne est qu’au Sénégal, il ne faut pas refuser d’être critiqué. Il faut écouter les critiques et tirer les bonnes choses qui nous font avancer. Il a la confiance de l’Etat, espérons donc que son expérience lui permettra d’avoir des schémas gagnants pour qu’on puisse remporter la coupe » a-t-il conclu.





Wiwsport



Cliquez-ici pour regarder plus de videos