leral.net | S'informer en temps réel

Mauvaises pratiques sur les ouvrages d’assainissement, l’Onas appelle à plus de responsabilité

Pour sensibiliser les populations à une meilleure préservation des ouvrages d’assainissement, l’Office national de l’assainissement (Onas) a organisé ce samedi 25 novembre, une randonnée pédestre qui a réuni presque toute l’équipe de ladite structure.


Rédigé par leral.net le Samedi 25 Novembre 2017 à 14:58 | | 0 commentaire(s)|

Des hommes et des femmes, tous vêtus de tee-shirts blancs, sous un soleil de plomb, ont marché des kilomètres dans les artères de la capitale pour sensibiliser les citoyens au changement de comportements dans le but de sauvegarder les investissements importants, que l’Etat du Sénégal a mis en œuvre au niveau des ouvrages de l’assainissement.

L’Association sportive et culturelle de l’Office national de l’assainissement au Sénégal (Onas), a organisé une randonnée pédestre qui a pour thème : « avoir un comportement citoyen pour sauvegarder les investissements ».

« Nous sommes dans une logique d’explications. L’Etat a fait beaucoup d’efforts. On va essayer de sécuriser nos ouvrages. Les déchets sont mis dans les canaux de drainage d’eau de pluie et naturellement, quand on a des pluies fortes, toute la ville est inondée », a regretté le Directeur général de l’Onas, Lassana Gagny Sakho


Cette randonnée pédestre qui est un moment de communion et de sensibilisation, permet aux responsables de cette structure chargée de l’assainissement au Sénégal, de mettre les populations face à leur responsabilité. Selon M. Sakho, « c’est notre responsabilité d’expliquer aux populations ce qui a à faire. Mais aussi il faut que tout le monde comprenne le rôle que le citoyen a, à jouer si nous voulons honorer notre signature, qui est de permettre aux populations de vivre dans un environnement sain.


Le Directeur général de l’Onas de reconnaître que  "nous sommes un pays pauvre". Cependant,"l’assainissement autonome existe et nous avons des projets très importants, récemment on l’a fait à Tivaouane Peulh. Nous allons le dupliquer partout et nous allons faire les efforts qu’il faut", a-t-il promis.

Concernant l’assainissement collectif, le Dg explique : « il faut qu’on soit conscient que l’assainissement collectif dans un pays comme le Sénégal demande beaucoup de moyens et les moyens que nous avons sont très limités. Il y a des programmes d’investissement importants que nous sommes en train de dérouler sur l’ensemble du territoire sénégalais ».

Pour lui, c’est bien beau de mettre en place des investissements mais si les gens continuent de vandaliser les plaques, de pratiquer les branchements clandestins ou de mettre des déchets dans les canaux d’eau pluviale, c’est comme si on recommençait à zéro. « C’est un combat décisif et nous n’avons pas les moyens de le mener », a-t-il dit tout en remerciant l’association sportive et culturelle de l’Onas qui a initié cet évènement très important.

A l’en croire toujours, le taux d’investissement a augmenté de façon exponentielle et l’Onas va continuer à résoudre tous les problèmes d’assainissement mais cela demande beaucoup de temps.

« Mais quel que soit le montant des investissements que nous faisons, si les gens n’ont pas de comportement citoyen responsable, on n'arrivera à rien du tout », conclut Lassana Gangny Sakho.




Cheikh Makhfou Diop Leral.net
 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos