leral.net | S'informer en temps réel

Me Ababacar Cissé : « Imam Alioune Ndao est le prototype d’homme de Dieu que les Sénégalais recherchent.. »


Rédigé par leral.net le Mercredi 30 Mai 2018 à 11:41 | | 0 commentaire(s)|

A la reprise de l’audience ce mercredi devant la Chambre criminelle spéciale de Dakar, les plaidoiries se sont poursuivies avec les avocats d’imam Alioune Ndao. Pour Me Ababacar Cissé, tout ce qu’on peut reprocher à son client qui est un citoyen modèle, c’est de vivre sa foi. Au lieu de chercher à l’humilier

« Imam Alioune Ndao est le prototype d’homme de Dieu que les Sénégalais recherchent. Il est un grand connaisseur, un patriote qui fabrique des Sénégalais modèles dans son Daara et comme récompense, on l’attrait devant cette barre pour des infractions fantaisistes », se désole Me Cissé.

« Sans compter l’humiliation qu’il a subie, lors de son arrestation dans la nuit du 26 au 27 octobre 2015. Tout ce que le Sénégal compte comme forces de sécurité s’étaient déplacés chez lui. Ces derniers avaient défoncé ses portes, ils ont étranglé et injurié certains membres de sa famille. Depuis ce jour, certains de ses élèves n’arrivent plus à mémoriser le Coran du fait de ce traumatisme. Et Imam continue d’être torturé moralement en prison. On lui a même refusé sa demande de se faire consulter par un médecin », a dénoncé la robe noire.

« Monsieur le procureur doit retrousser ses manches, car tous les Imams qui font du Tafsir, font de l’apologie du terrorisme »

Pour le crime d’apologie au terrorisme, Me Cissé a souligné qu’on ne peut retenir cette infraction en se basant sur les vidéos trouvées dans ses machines. D’ailleurs dit-il, le procureur a même violé la vie privée de son client, en consultant ses ordinateurs. « Il ne peut aussi faire référence à la conférence qu’il avait animée en 2014, à Lac Rose. Parce qu’on ne peut pas parler de la Charia et du Jihad, sans faire l’apologie du terrorisme. Dans ce cas aussi le procureur doit retrousser ses manches car tous les Imams qui font le Tafsir dans les mosquées font de l’apologie du terrorisme », a-t-il estimé.

Poursuivant son argumentaire, l’avocat d’écarter aussi le crime d’acte de terrorisme. « Imam n’a commis aucun acte de terrorisme, ni au Sénégal, ni ailleurs. D’ailleurs, aucun acte de terrorisme n’a été commis au Sénégal. Contrairement à la France où un acte de terrorisme a été commis ce matin, faisant un bilan de trois morts, et l’assaillant lui-même tué », a-t-il relevé.

Toujours, d’après Me Ababacar Cissé, le parquet ne peut retenir en même temps les infractions de blanchiment de capitaux et de financement contre son client. Et il doit rapporter, souligne-t-il, la preuve de l’origine illicite de l’argent que son client avait reçu des mains d’Ibrahima Diallo.  

 
 
Khady Faty Leral



Cliquez-ici pour regarder plus de videos