leral.net | S'informer en temps réel

Me Amadou Sall : LE SÉJOUR CARCÉRAL DE KHALIFA SALL NE NOUS OBLIGE PAS À NOUS RANGER DERRIÈRE LUI


Rédigé par leral.net le Jeudi 8 Juin 2017 à 03:08 | | 0 commentaire(s)|

Me El hadj Amadou Sall lève un coin du voile sur la cassure de la coalition Manko Takhawou Sénégal. Dans une interview accordée au journal « L’Obs », le président de la commission communication et organisation du Parti démocratique sénégalais signale que sa formation politique n’est nullement responsable de l’échec des négociations.

Selon le responsable libéral, le Pds était prêt à accepter tous les compromis possibles mais pas au point de se laisser marcher sur les pieds.

« Ceux qui ont participé aux rencontre de l’opposition savent que nous ne sommes pas responsables de l’échec des négociations. Nous étions prêt à accepter tous les compromis possibles mais pas au point de se laisser marcher sur les pieds. Jusqu’à présent toutes les consultations électorales établissent indubitablement que nous sommes la première force politique du pays », souligne-t-il.

De l’avis de Me Sall, force est de reconnaitre que le Pds pèse lourd et constitue le bataillon blindé, l’infanterie, les commandos et la logistique de l’opposition et que sa vocation n’est pas de se ranger derrière Khalifa Sall.

« Qu’es ce qui pourrait d’ailleurs justifier le fait de se ranger derrière Khalifa Sall ? Ce n’est certainement pas un séjour injustifié en prison. Encore qu’en ce domaine les membres de notre direction totalisent une durée de séjour carcérale particulièrement impressionnant », déclare Me Sall.

Néanmoins fait-il constater le Parti Démocratique Sénégalais avait placé un grand espoir à cette unité mais c’était peut-être sans compter avec les intérêts partisans des uns et des autres.


Lessentiel.sn



Cliquez-ici pour regarder plus de videos