leral.net | S'informer en temps réel

Me El Hadji Diouf fait le show: « Quand un État devient fou, il en oublie les notions de droit »


Rédigé par leral.net le Mardi 23 Janvier 2018 à 17:44 | | 0 commentaire(s)|

Dans l’épilogue de sa plaidoirie sur l’irrecevabilité de la constitution de partie civile de la Ville de Dakar, Me El Hadji Diouf a tout simplement attaqué l’État sénégalais qu’il a presque traité de Leviathan, en déclarant pompeusement que « quand un État devient fou, il en oublie les notions de droit »

« Quand un État devient fou, il en oublie les notions de droit » a martelé Me El Hadji Diouf, qui pourtant avait porté sa toge pour défendre l’État sénégalais dans la traque des biens mal acquis (l’affaire Karim Wade devant la Cour de répression de l’enrichissement illicite).
 
Après avoir jeté son dévolu sur l’agent judiciaire de l’Etat, Antoine Félix Diome, Me El Hadji Diouf, s’arc-boutant sur le code des collectivités locales, a aussi estimé que la Ville de Dakar n’a « pas besoin d’attendre l’autorisation de l’autorité administrative pour aller en justice ».

Le procès de Khalifa Sall continue et il sera désormais question de statuer sur la recevabilité de la constitution de l’État du Sénégal dans ce procès pour détournement et blanchiment contre Khalifa Sall et Cie.







Leral.net



Cliquez-ici pour regarder plus de videos