leral.net | S'informer en temps réel

Me El Hadji Diouf : « je n’ai jamais dit que Jammeh doit rester au pouvoir, je ne fais que défendre le droit »


Rédigé par leral.net le Mercredi 21 Décembre 2016 à 19:51 | | 0 commentaire(s)|

Me El Hadji Diouf : « je n’ai jamais dit que Jammeh doit rester au pouvoir, je ne fais que défendre le droit »
Me El Hadji Diouf : « je n’ai jamais dit que Jammeh doit rester au pouvoir, je ne fais que défendre le droit »
Suites aux récentes critiques et attaques dont il a été victime pour avoir donné une position sur la situation en Gambie, Me El Hadji refait surface et parle d’intoxication de la part des individus ‘’malintentionnés’’. Et l’avocat de rappeler : « je n’ai jamais dit que Yaya doit rester au pouvoir. Je n’ai jamais dit que c’est lui qui a gagné. Ce que j’ai dit est clair et net. Yaya, comme tous les candidats à une élection dans un pays, a le droit de contester les résultats, c’est la loi qui le lui autorise ».

De l’avis de l’Avocat, EL Hadji Diouf, la Gambie ne peut pas constituer une exception puisque dans tous les pays du monde, le droit de contester les élections auprès d’un organe juridictionnel est bien réel.

« Pourquoi alors refuser en Gambie ce qu’on accepte au Sénégal, au Gabon et dans tous les pays de droit du monde ? Qu’est-ce que la CEDEAO et toutes ces organisations qui s’enflamment autour de cette question auraient dit à Barrow s’il avait été déclaré perdant à ces élections, sinon que d’introduire un recours comme ils l’ont suggéré à Jean Ping au Gabon », déclare Me El Hadji Diouf et d’ajouter, « Laissons donc à Yaya le droit de contester devant les juridictions Gambiennes ».

Au demeurant, compte tenu de la position géographique que partagent Dakar et la Banjul et la présence massive des ressortissants sénégalais en Gambie, Me El Hadji Diouf invite le président Macky Sall à cultiver le dialogue et la diplomatie plutôt que la force.

« Il y a aujourd’hui plusieurs milliers de sénégalais qui vivent et qui résident en Gambie. Le Sénégal et la Gambie font un même peuple. Toute tentative de déstabilisation de la Gambie, menacera forcement la stabilité du Sénégal. Une intervention militaire ne doit même pas être à l’ordre du jour, le président Macky Sall doit être le premier à dire ’’non’’ à l’usage de la force contre Jammet », a fait avoir Me El Hadji Diouf.

Landing DIEDHIOU, Leral.net
 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos