leral.net | S'informer en temps réel

Me Wade : "J’ai quitté le Palais avec 700.000 FCfa..."


Rédigé par leral.net le Vendredi 28 Juillet 2017 à 12:36 | | 0 commentaire(s)|

Me Wade : "J’ai quitté le Palais avec 700.000 FCfa..."
A Ndiassane où il rendait visite au khalife général des Khadres, Mame Bouh Mamadou Kounta, Me Abdoulaye Wade, a évoqué sa fortune, une manière de répondre à ses adversaires du pouvoir, qui l’accusent d’avoir pillé dans les caisses de l’Etat. L'ancien président assure qu’il n’a jamais touché à l’argent du Trésor.

"Quand je quittais en 2012, j’avais décidé de ne pas amener de l’argent avec moi. J’avais 700.000 francs CFA et ce n’est pas l’argent de l’Etat. Quand tu attends dire que Wade est généreux, ce n’est pas l’argent du Trésor et ce n’est pas le gouvernement qui m’a donné cet argent mais l’Assemblée nationale", argue-t-il.

Avant d’ajouter: "j’ai tout distribué et pourtant y a des Présidents qui gardent un ou deux milliards chaque année". Sous le regard très attentif du khalife, Abdoulaye va plus loin. "Si j’avais gardé cet argent, les gens le trouveraient cela normal, mais d’autre, non. Raison pour laquelle j’ai tout laissé ici."

"Un de mes amis, qui est un roi, m’a appelé pour m’aider. Il m’a dit qu’il a entendu que j’ai distribué tout mon argent et qu’il voulait m’offrir 5 milliards F Cfa. Il m’a donné 5 milliards raison pour laquelle j’arrive à vivre décemment et je n’ai plus de dette", informe le pape du Sopi.

Sur sa gestion de l’argent du contribuable, Wade met au défi l’ensemble des institutions financières habilitées à vérifier s’il a détourné, ne serait qu’un centime de l’Etat du Sénégal. "Je donne carte blanche aux européens. Ils ont essayé de voir s’il n’avait pas d’argent ou des biens détournés pour mon propre compte, mais ils ont rien trouvé.

Je suis propre et il y’a pas beaucoup de chef d’Etat qui peuvent faire, ce que j’ai fait. Donc, je peux dire ce que je veux car je suis un homme libre. Ce qui n’est pas le cas de certains présidents d’Afrique
", se vante-t-il.



Les Echos avec Cheikh T.SY (stagiaire)
 










Hebergeur d'image