Leral.net - S'informer en temps réel

Médina : Maïmouna Ndoye Seck fait monter Bamba Fall dans l’avion et lui promet une cuisante défaite, le 30 juillet

Rédigé par leral.net le Mercredi 19 Juillet 2017 à 12:04 | | 0 commentaire(s)|

Médina : Maïmouna Ndoye Seck fait monter Bamba Fall dans l’avion et lui promet une cuisante défaite, le 30 juillet
Maïmouna Ndoye Seck a battu en brèche l’argument de Bamba Fall selon lequel, sur les 88 mille inscrits à la Médina, seules 15 mille cartes sont disponibles. Elle a promis de battre à plate couture l’édile de la commune.

Le ministre du Tourisme et des Transports aériens poursuit ses visites de proximité dans les quartiers de la Médina (Dakar), pour soutenir la coalition Benno Bokk Yaakaar aux élections législatives du 30 juillet prochain.
 
 Maimouna Ndoye Seck était, hier, à Gouye Mariama où elle a été accueillie en grande pompe par les femmes des trois cellules de ce quartier. L’ambiance était à son comble.
 
Les femmes ont rivalisé de pas de danse pour accueillir madame le ministre. Qui, prenant la parole à la suite des présidentes des différentes cellules qui lui ont renouvelé leur confiance, n’est pas allée de main-morte pour apporter la réplique à Bamba Fall.
 
 Le maire de la Médina, lors de sa dernière sortie, a fustigé la distribution des cartes biométriques dans sa commune, en révélant que sur les 88 000 inscrits, seules 15 000 cartes sont disponibles. Selon Maïmouna Ndoye, de telles allégations sont fausses.
 
« Il y a beaucoup d’intoxication aujourd’hui. On nous parle de 88 mille inscrits au niveau de la Médina. Ce qui n’est pas réel. Les inscrits dépassent à peine les 50 mille électeurs. Donc, ce que nous en tirons comme conclusion, c’est que cette intoxication vise à préparer la défaite d’autres listes, qui veulent l’expliquer par la fraude.
 
 Cette fraude n’existe pas
», a déclaré le ministre du Tourisme. Aujourd’hui, croit-elle savoir, avec le processus qui est en cours, il n’est pas possible au Sénégal, de frauder des élections.
 
Elle appelle les femmes à se mobiliser davantage pour qu’au soir du 30 juillet, la victoire de Benno Bokk Yaakaar soit nette et sans bavure. « Quand la victoire est nette et sans bavure, personne ne peut dire qu’elle a été volée, que l’arbitre n’a pas été neutre. J’invite les différentes cellules à se battre, à être en compétition au niveau du taux de participation, au niveau du taux de vote », a souligné le ministre, non sans inciter une nouvelle fois, les populations à aller retirer massivement leurs cartes biométriques.


Aliou Diouf (Libération)


Leral Titre de votre page