leral.net | S'informer en temps réel

Miss Sénégal 2017 : La finale nationale prévue le 18 novembre prochain

Le Comité national Miss Sénégal Nouvelle Vision a fait face à la presse, hier, pour faire le bilan de l’édition 2016 et faire part du programme de l’édition 2017 dont la finale est prévue le 18 novembre. Occasion saisie également par le comité pour éclairer l’opinion sur la plainte déposée par la Miss Sénégal 2016 élue, Ndèye Astou Sall. Celle-ci réclame au comité une voiture.


Rédigé par leral.net le Jeudi 10 Août 2017 à 11:33 | | 0 commentaire(s)|

Miss Sénégal 2017 : La finale nationale prévue le 18 novembre prochain
Après le succès de la première édition de Miss Sénégal Nouvelle Vision, la présidente du comité national, Aminata Badiane, et son équipe se sont déjà lancées dans l’organisation de l’édition 2017.

L’ouverture de cette édition a eu lieu à Thiès, le 22 juillet dernier. Après, il s’en est suivi les compétions régionales de Kédougou, Tambacounda et de Diourbel. D’après la présidente, Aminata Badiane, ces sélections se sont déroulées avec succès.

Il ne reste plus que la sélection de Miss pour les régions de Kaffrine, Fatick, Kaolack, Louga, Saint-Louis, en août, et Ziguinchor, Sédhiou, Kolda et Dakar au courant du mois de septembre. Quant à la finale nationale, elle est prévue cette année, le 18 novembre prochain. Selon Aminata Badiane, le thème retenu pour cette édition est la « Protection de l’enfance et la lutte contre les inégalités sociales ».

Aussi, souligne la présidente du Comité national Miss Sénégal Nouvelle Vision, les finalistes des 14 régions du Sénégal vont défiler le 18 novembre avec des tenues traditionnelles pour mettre en exergue et valoriser les atouts culturels du Sénégal, en tenue de ville et en robe de soirée.

En présentant ce programme pour l’édition 2017 de Miss Sénégal, le comité national a apporté des éclaircissements sur la sortie dans la presse de la Miss élue en 2016, Ndèye Astou Sall qui réclame un véhicule aux organisateurs.

Sur ce point, le chargé des Affaires à la Cfao, Mamadou Diouf, précise qu’il n’a jamais été question pour sa structure de remettre un véhicule à Miss Sénégal.

« Dans la presse, il a été relayé que notre société était redevable d’un véhicule et je tenais à dire que c’est totalement faux. Et que dans le contrat qui nous lie à Miss Sénégal, il n’a jamais été question de donner une voiture à la Miss élue », martèle M. Diouf. Pour lui, c’était une joie et un honneur pour la Cfao d’accompagner cet événement culturel.

« Donc, c’est inacceptable et inadmissible de lier le nom de la Cfao à ce genre d’articles et de réclamer un véhicule. J’espère que cette histoire ne va pas entacher la collaboration entre Miss Sénégal et la Cfao », s’est-il désolé.

Le coordonnateur chargé de la Communication du Comité national Miss Sénégal, Pape Faye, indique que cette assignation n'en valait pas la peine. Car, soutient-il, aujourd’hui, le comité peut se retourner contre elle.

« Elle est encore jeune et il ne faut pas qu’elle gâche son avenir pour des histoires. Nous faisons en sorte de la protéger. Il ne faut pas qu’elle se laisse entraîner par des gens qui ne savent pas ce qui se passe », conseille-t-il à la jeune élue.

En plus de s’investir dans l’événementiel comme l’organisation de Miss Sénégal, la promotrice Aminata Badiane a également créé un magazine d’informations.

En Italie où elle a séjourné pendant une vingtaine d’années, elle a côtoyé les grandes marques qui ont souvent utilisé son image pour vendre. Elle a aussi participé à plusieurs défilés en Europe, en Italie où elle a remporté une trentaine de couronnes.

le Soleil








Hebergeur d'image