leral.net | S'informer en temps réel

Mobilisation des ressources en eau : le Président Macky Sall lance les travaux de la plus grande usine d’eau potable du Sénégal


Rédigé par leral.net le Mardi 19 Décembre 2017 à 11:38 | | 0 commentaire(s)|

Après avoir procédé auparavant en sa qualité de ministre d’Etat en charge du secteur de l’hydraulique à la mise en service de l’usine Keur Momar Sarr 2 (KMS2), le Président Macky Sall a lancé, hier, les travaux de l’usine KMS3.

Ce projet d’un coût global de 274 millions de francs Cfa, avec une production journalière de 200 000 mètres cubes, va contribuer à garantir à tous les citoyens un accès équitable à l’eau potable, gage de développement durable et épanouissement des populations.

La cérémonie a eu lieu à Sinthiou Yoro Sadio, dans la commune de Fandene, au croisement de la route de Sindia et de la voie de contournement Nord (VCN) de Thiès, la troisième usine de Keur Momar Sarr (KMS3).

« Option ‘’stratégie’’ de faire de Thiès un hub multidimensionnel et un pôle de développement dynamique »

A travers KMS3, il s’agit surtout pour le Sénégal, dans 24 mois, d’augmenter la capacité installée sur cette partie du lac de Guiers de 150%. Ce qui contribuera à renforcer les performances en matière d’assainissement et hydraulique urbaine. En effet, le KMS3, qui sera la plus grande usine d’eau du Sénégal, va favoriser l’exploitation de nappe d’eau souterraine.

Le président de la République, qui a donné le coup d’envoi des travaux de cette nouvelle usine d’eau potable de keur Momar Sarr, a souligné que ce programme s’inscrit dans le cadre d’actions prioritaires du Plan Sénégal émergent et qui va apporter une réponse durable aux problèmes en alimentation d’eau potable dans beaucoup de localités stratégiques de Dakar, de Thiès et de la Petite côte.

« Grâce à cet ouvrage, troisième unité du genre, nous aurons déjà la couverture de plus de 60% des besoins en eau dans la capitale. Une volonté qui témoigne de mon option ‘stratégie’’ de faire de Thiès un hub multidimensionnel et un pôle de développement dynamique, capable de jouer pleinement son rôle d’impulsion dans notre quête d’une prospérité durable et solidaire », a confirmé le Président Sall.

« Rétrocession des prêts à la SONES à hauteur de 85% du montant total »

Cette usine d’une capacité de totale de 200m3/jour, contribuera à sécuriser l’alimentation en eau potable de Dakar, de sa banlieue et des nouveaux pôles urbains de Diamniadio et du Lac rose, ainsi que la zone aéroportuaire de Diass, a souligné le Président Macky Sall qui trouve toutefois, qu’il y a des défis à relever. Des défis qui, selon lui, sont marqués par une très forte augmentation du taux de la croissance démographique mais aussi les nombreux besoins liés au développement et activités économiques.

Mais pour faire face à cela, le ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement à su apporter, à titre transitoire, une solution adaptée à travers la mobilisation, dès 2014, d’une production supplémentaire de de 95 m3 par jour pour l’agglomération de Dakar et environs, une production qui sera renforcée dans le courant 2018, avec 60 autres m3 par jour dans le cadre des travaux d’un nouveau forage à Tassette, dans le département de Thiès et de Bayakh, a-t-il indiqué.

Ainsi, le chef de l’état a-t-il demandé au ministre de l’Hydraulique de sauvegarder l’équilibre financier du sous-secteur, tout en préservant une politique de tarification sociale.

A cet égard, a-t-il fait savoir, « au-delà des indemnisations des personnes affectées par le projet et entièrement prises en charge par l’Etat. Je demande au gouvernement d’accorder une rétrocession des prêts à la SONES à hauteur de 85% du montant total. Cela, afin de lui permettre de réaliser d’autres chantiers importants, notamment le programme spécial de Dakar ».




Vox populi



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page