Leral.net - S'informer en temps réel

«Mon ami m'a quittée à cause de l'alcool»

Rédigé par leral.net le Lundi 11 Avril 2016 à 08:38 | | 0 commentaire(s)|

Cela faisait environ 10 ans que je buvais, j'ai commencé jeune. Il y a un an et 8 mois j'ai rencontré un homme formidable, je me disais qu'il fallait que j'arrête mes conneries maintenant.


«Mon ami m'a quittée à cause de l'alcool»

 

 
J’avais tout pour être heureuse. Mais ce besoin d'alcool était plus fort que moi et j'ai continué. Il a voulu qu’on s’installe ensemble. Je me suis alors dit que lorsqu'on vivrait ensemble j'arrêterais de boire, en vain toujours ce maudit besoin et envie d'alcool. 

Il supportait de moins en moins mon comportement avec l'alcool, ce que je comprend c'est normal. J'ai réussi à diminuer énormément la quantité d'alcool et à ne plus boire tous les jours. Mais le besoin continuait à me ronger le cerveau, je voyais bien qu’il n’allait pas bien et moi non plus car je faisais un bilan de toutes mes années perdues et tout ce que l'alcool avait engendré dans ma vie. Que des problèmes. Je me suis renfermée sur moi et lui aussi. Le dialogue est devenu difficile, on arrivait plus à se parler. Le problème c'est que quand il n'était pas là, "j'en profitais" et je rebuvais anormalement, j'étais seule pour exercer ma déchéance. 

On a eu une discussion suivie d'une dispute à la maison puis le lendemain je retournai chez moi. La situation a empiré au moment que je parte et je suis partie car la discussion était impossible, j'étais en larmes. Rentrée chez moi j'ai eu la seule réaction à ne pas avoir, j'ai acheté de la bière et bu énormément. Puis je me suis coupée du monde pendant 2 jours et ne lui ai même pas répondu, à un message gentil où il me disait qu’il m'aimait. Je suis une imbécile. Il en a eu marre, il était en train de prendre une décision et quand il m'a demandé si je me rendais compte de ce qui se passait et c'est à ce moment que j'ai compris que la situation était plus que grave. 

Je ne savais plus quoi dire par timidité de parler de mon problème d'alcool devant du monde et avec encore de l'alcool dans le sang de la veille. J'étais éffondrée et je n'arrêtais pas de pleurer à tout bout de champs. 

Après 2, 3 longues discussions téléphoniques à distance, il a pris la décision de me quitter et ce même jour j'ai pris la décision d'arrêter complètement et j'avais pris rendez-vous avec un médecin. 

Deux jours après je rentrais chez nous et il m’annonça que c'était fini, qu’il me croyait plus que j'allais arrêter mais cette fois c'est la bonne! J’arrête! C'est trop tard j'ai perdu l’homme le plus merveilleux et celui que j’aime le plus au monde à cause de cette drogue légale en vente libre! Je suis au fond du trou et sans lui ma vie n'a plus de sens sauf d'arrêter de boire sinon si je replonge je fini de me détruire totalement et à petit feu et d'être seule pour de bon. 

J'aimerai tant qu’il essaie de me pardonner une dernière fois et qu’il essaie une dernière fois avec moi pour pouvoir lui montrer que je change. Je m'excuse de raconter mon chagrin d'Amour de la sorte mais je suis vidée et j'ai besoin de parler à des gens qui sont confrontés aux problèmes liés à l'alcool. Merci à celles et ceux qui liront ce message. 

Et bon courage à celles et ceux qui veulent arrêter mais seul c'est quasiment impossible quand on est dépendant alors franchissez le pas d'aller consulter des professionnels pour déjà mieux se comprendre pour essayer de s'accepter et de changer de mode de vie. 

Cela ne fait que 8 jours que je n'ai pas bu mais je suis déjà contente de moi alors ne baissez pas les bras même si c'est difficile, pensez à ce que vous avez de plus cher pour ne pas le perdre. 

AFRIK53.COM


Titre de votre page