leral.net | S'informer en temps réel

Montang Sonko, coordonnateur COJER Dakar: « Khalifa Sall, la loi est dure, mais c'est la loi »


Rédigé par leral.net le Mercredi 22 Février 2017 à 12:42 | | 0 commentaire(s)|

Pour Montang Sonko, le coordonnateur de la COJER Dakar, estime que les partisans de Khalifa Sall font un procès en intention en portant des accusations à l’encontre du Chef de l’Etat alors que la séparation des pouvoirs reste une réalité au Sénégal.

"La convocation de l’édile de Dakar par la Division des Investigations Criminelles (DIC) est loin d’être une liquidation politique ou un acharnement à son égard. Il s’agit de l’auditionner sur sa gestion municipale en tant que Maire. A cet effet, il faut laisser la justice faire son travail. « DURA LEX, SED LEX » La loi est dure, mais c'est la loi.  Les « Khalifistes » ont mieux à faire au lieu d’accuser l’Etat. Le service qu’ils doivent rendre à leur mentor c’est de lui trouver de bons avocats pour assurer sa défense. Ceux qui parlent de l’instrumentalisation de la justice sont animés de mauvaise foi et ne respectent pas la constitution", a expliqué Montang Sonko.

Selon toujours le le coordonnateur de la  Cojer, «le Maire Khalifa SALL a trahi les Dakarois qui l’ont élu. Les 90% de ses promesses de campagne ne sont toujours pas réalisées. Il ne s’occupe guère des problèmes de ses administrés. Sa seule ambition, sa seule vision c’est de régner. C’est un grand stratège de la politique de victimisation. Le Chef de l’Etat, Son Excellence, Monsieur Macky SALL a autre chose à faire que de chercher à liquider Khalifa SALL, comme le pensent les inconditionnels de ce dernier. Nous savons tous que cette affaire est une affaire judiciaire pilotée par la justice qui est un pouvoir indépendant alors pourquoi faire un mauvais procès à l’endroit du Président Macky SALL qui respecte la séparation des pouvoirs », a ajouté Montang Sonko, Coordonnateur de la COJER.

 Rappelons que Khalifa Sall déjà convoqué ce mardi 21 février 2017 à la Brigade des affaires générales (Bag), une entité de la Division des investigations criminelles (Dic) logée dans l’enceinte du palais de justice de Dakar, y est encore devant les enquêteurs, ce mercredi.

 

Massène DIOP Leral.net




Cliquez-ici pour regarder plus de videos