leral.net | S'informer en temps réel

Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l'Union africaine: « L’Afrique doit cesser d’être ce continent d’éternels assistés ! »

« L’Afrique doit cesser d’être ce continent d’éternels assistés, pour s’élever au rang d’acteur à part entière, dans la gouvernance mondiale. Seule une réelle volonté politique de ses dirigeants, un refus catégorique de la fatalité, un sens élevé du sacrifice, un goût partagé pour l’effort et la créativité, la situeront au rang de région fière et conquérante» dixit Moussa Faki Mahamat.


Rédigé par leral.net le Mercredi 8 Décembre 2021 à 10:06 | | 3 commentaire(s)|

Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l'Union africaine: « L’Afrique doit cesser d’être ce continent d’éternels assistés ! »
Présent à l’ouverture du Forum de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique, le président de la Commission de l'Union africaine estime que le continent doit d’abord compter sur lui-même pour assurer sa sécurité. Moussa Faki Mahamat déplore le fait que l’Afrique soit «le continent où le terrorisme s’étend et où les changements anticonstitutionnels se multiplient presque sans coup férir».

À ses yeux, «une première réponse doit être recherchée en nous-mêmes, dans le déficit de solidarité africaine». Le président de la Commission de l’Union africaine estime qu’une véritable opérationnalisation de la force africaine en attente et du fonds de la paix s’impose. Il ne manque pas de jeter la pierre aux puissances étrangères qui cautionnent les pratiques anticonstitutionnelles récurrentes sur le continent.

«Les divisions et rivalités des grandes puissances rendent vains nos efforts de résistance aux changements non constitutionnels. Il se trouvera toujours telle ou telle puissance prête à composer avec des dirigeants, peu importe leur légitimité, pourvu qu’il se trouve telle ou telle autre puissance qui s’en démarque voire s’y oppose, triste réalité. Cet état du monde complique intensément l’action continentale de résistance au terrorisme et aux changements anticonstitutionnels. Il n’y a donc pour sauver l’Afrique que l’Afrique», dénonce Moussa Faki Mahamat.





Tribune


Titre de votre page Titre de votre page