leral.net | S'informer en temps réel

Moustapha Diakhaté descend Serigne Mansour Sy Djamil


Rédigé par leral.net le Mardi 18 Septembre 2018 à 12:55 | | 0 commentaire(s)|

On le disait sur ces colonnes. Moustapha Diakhaté qui a déserté la presse, a repris service dans les réseaux sociaux. Cette fois-ci il a pointé AK 47 sur Serigne Mansour Sy Djamil avec, à la clé, des révélations renversantes.

Dans un post intitulé « El Hadji Mansour Sy » : de Marx à Christine Lagarde », le ministre-chef de cabinet de Macky commence par rappeler qu’il n’y a guère longtemps le leader de « Bes du Niakk », le bien nommé El Hadji Mansour Sy, proclamait urbi et orbi que Macky Sall est le « meilleur Président du monde ».

Et de déballe : « Et à la veille des dernières législatives, El Hadji Mansour Sy a informé le Président de Benno Bokk Yaakaar de sa volonté de rester dans la majorité présidentielle en contrepartie de quatre investitures dans des positions éligibles. Jugeant ses présentations excessives, le Président Sall lui proposa deux candidatures à la députation dont la sienne sur la liste du département de Dakar. Proposition qu’il rejeta sous le prétexte que Dakar n’est pas gagnable par Bby ».

Conséquence : « il se réfugia alors sur la liste nationale de la défunte Coalition Taxawu Senegaal et, comble de cécité politique, derrière Monsieur Khalifa Sall pour n’obtenir, finalement, qu’un seule député au lieu de deux que lui promettait Macky Sall.

Moustapha Diakhaté de poursuivre ses diatribes : « Ce qui est pitoyable, c’est que les violentes attaques de Monsieur Sy sont dirigées contre celui dont il magnifiait, il n’y a guère longtemps, la qualité de sa gouvernance du Sénégal. Ce comportement politique sinusoïdal est aux antipodes de ce que doivent être les principe et valeurs de quelqu’un qui s’autoproclame le gardien des vertus cardinales, des qualités sociales et morales de nos guides religieux ».

Mais cela ne surprend guère l’ancien président du groupe parlementaire Benno bokk Yaakaar car, écrit-il, pour ceux qui connaissent le parcours idéologique tortueux d’El Hadji Mansour Sy, il n’y rein d’étonnant : « le paléo marxiste, ancien révolutionnaire anticapitaliste est, aujourd’hui, pour tout ce qu’il dénonçait. A force de revirements, d’errements, il est devenu le perroquet de la banque mondiale et du Fmi, bref le thuriféraire de l’ultralibéralisme et son pendant la mondialisation financière internationale. En fait, El Hadji Mansour Sy a sa façon d’être : la double bouche, la versatilité et le narcissisme »

Les Echos



Cliquez-ici pour regarder plus de videos