a
leral.net | S'informer en temps réel

Moustapha Niasse, secrétaire général de l'AFP: "en 2019, le candidat de l'AFP, c'est le Président Macky Sall. Un point, un trait et sans commentaire"

Le Leader de l'AFP à l'occasion du symposium national pour marquer les 18 années d'existence de l'AFP, a invité ses camarades à maintenir la flamme du progrès, encensé le Président Macky Sall, raillé son ex-numéro deux MAlick Gakou et précisé que l'AFP aura un candidat à la présidentielle de 2024.


Rédigé par leral.net le Lundi 6 Mars 2017 à 10:19 | | 0 commentaire(s)|

Dopé par les militants et sympathisants venus assister à la rencontre, Moustpha Niasse n'a pas fait dans la langue de bois pour livrer ses vérités à ses détracteurs. Interpellé sur les prochaines législatives, le leader des progressistes assène qu'il n'est demandeur de rien du tout, ni tête de liste de la coalition "Benno Bokk Yakaar", encore moins futur candidat à l'Assemblée Nationale.

"Parce que, explique-t-il, j'ai été élevé pour ne jamais devancer Dieu sur ces décisions. Ensuite, je n'ai pas l'habitude de lever la main pour demander quelque chose dans ma vie politique, je ne l'ai jamais fait. Je ne demande rien du tout, j'ai 77 ans et 4 mois, je ne cherche rien, je ne demande rien, je ne cours derrière rien. Par contre, tant que je vivrai et que le Président Macky Sall sera là, je le soutiendrai, l'aiderai, l'accompagnerai sincèrement et loyalement sans rien demander en échange", soutient le président de l'Assemblée Nationale.

Il ajoute que sa formation politique soutiendra le Président Macky Sall pour un second mandat, après quoi, son parti présenter un candidat à l'élection présidentielle de 2024. "En 2019, le candidat de l'AFP, c'est le Président Macky Sall. Un point, un trait et sans commentaire. Pour l'élection qui suivra, quelles que soient les personnes qui seront là après la réélection du Président Sall, si cela se passe ainsi, comme nous le souhaitons, l'AFP aura un candidat en 2024".

Une nouvelle déclaration qui rassure les proches collaborateurs du chef de l'Etat. Venu représenter le président de l'APR, l'ancien ministre Mor Ngom a salué les relations d'estime réciproque entre Moustapha Niasse et Macky Sall.

Assimilant l'AFP à un train, Niasse rappelle que seuls les grands partis connaissent des remous. " Les 14 régions, les 45 départements et 552 communes sont représentés. Donc, il n'y a pas de grand parti, il n'y a pas de petit parti, mais un parti politique. Il n'y a pas un instrument pour mesurer la longueur, la largeur, profondeur ou hauteur d'un parti. Mais, il y a des partis qui possèdent une assise plus grande que d'autres. Le respect mutuel doit prévaloir, alors que personne ne sous-estime personne. Donnons-nous la main autour du Président Mcky Sall", prône-t-il.
source: l'observateur



Cliquez-ici pour regarder plus de videos