leral.net | S'informer en temps réel

Mouvance présidentielle : quel avenir pour les pontes du régime zappés?

Du côté de la mouvance présidentielle, de nombreux observateurs sont surpris de voir l’ancien argentier de l’Etat et ex ministre des Affaires étrangères, Amadou Ba, zappé au profit du maire de Yoff et ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr.


Rédigé par leral.net le Dimanche 31 Octobre 2021 à 09:02 | | 0 commentaire(s)|

Mouvance présidentielle : quel avenir pour les pontes du régime zappés?
Amadou Ba qui faisait son come-back a apparemment été stoppé dans son élan. Lui qui est perçu comme l’un des potentiels successeurs du Président Macky Sall à la tête de la magistrature suprême. Pourtant, ce scrutin allait lui permettre d’asseoir sa crédibilité politique après s’être fait remarquer en faisant tomber Dakar entre les mains de Bby lors des Législatives de 2017.

Un autre dignitaire du régime qui pouvait saisir cette occasion pour se frayer un chemin en politique, c’est l’ancien ministre de l’Energie Mouhamadou Makhtar Cissé. Depuis son éviction du gouvernement, il s’est éclipsé du landerneau politique.

Or, il était pressenti pour la mairie de Dagana. Il avait d’ailleurs commencé à se constituer une base dans la localité. D’aucuns lui prêtent également une ambition présidentielle. Ils estiment qu’il présente un bon profil pour diriger le pays.

Quant à Aminata Touré, elle n’a jamais caché ses ambitions pour Kaolack. Déchue à Grand Yoff en 2014, l’ancienne Première ministre s’était alors fortement investie dans sa ville de naissance. C’est pourquoi, on s’étonne de la voir aphone durant tout le processus lié aux investitures.

Mais selon des indiscrétions, en responsable disciplinée de l’Apr, elle reste à l’écoute du président de leur parti. Notre interlocuteur de dire d’ailleurs qu’il n’y a pas que les Locales comme joutes électorales et qu’elle va certainement se réserver pour la suite. Des propos qui renseignent sur son ambition intacte de diriger le Sénégal.

Quoi qu’il en soit, la conceptrice de «On accélère la cadence » lors des élections de 2014 va manquer à ce scrutin.

Toujours dans la mouvance présidentielle, on peut noter une absence de taille : celle de Moustapha Cissé Lo qui avait juré, contre vents et marées, qu’il allait se présenter à la Ville de Dakar. Battu à plusieurs reprises dans son fief à Touba, il avait changé d’adresse électorale venant ainsi chambouler tous les plans de Macky Sall à Dakar. Il a été finalement exclu de l’Apr avant qu’il ne s’éclipse pour de bon du champ politique. On peut noter également l’absence du ministre d’Etat Mbaye Ndiaye qui, apparemment, n’a plus d’ambitions pour la mairie des Parcelles Assainies.

Il semble avoir perdu tout espoir de reconquérir cette mairie. Or, ces dernières années, il s’est toujours fait remarquer lors des investitures.
Mais pour cette échéance, il a préféré se taire et se positionner en spectateur.
L’As


Titre de votre page Titre de votre page