leral.net | S'informer en temps réel

‘’Ndeup’’ à Rufisque : Les Lébous ont entamé hier des séances pour conjurer le mauvais sort

Pour conjurer le mauvais sort, les Lébous de Rufisque organisent, du 4 au 12 avril 2021, des séances de ‘’ndeup’’ dans toute la ville et promettent la revivification du triangle mystique.


Rédigé par leral.net le Lundi 5 Avril 2021 à 10:01 | | 0 commentaire(s)|

‘’Ndeup’’ à Rufisque : Les Lébous ont entamé hier des séances pour conjurer le mauvais sort
Rufisque renoue avec sa tradition. Du 4 au 12 avril 2021, les Lébous du département battent le rappel des troupes pour conjurer le mauvais sort. Membre du comité d’organisation, Mansour Ngom revient sur les motivations de ces journées de ‘’ndeup’’ (séances d’exorcisation), qui auront lieu entre Bargny, Thiawlène, Diokoul et Dangou.

Il déclare : ‘’Comme vous le savez, le Sénégal traverse des moments très difficiles et incertains. Dans ce contexte, nous avons décidé d’organiser ces séances pour un retour définitif de la paix. Nous allons ainsi revisiter le legs des ancêtres pour la fin de la pandémie, la paix et le développement du pays.’’

Selon les organisateurs, ce programme est aussi un prétexte pour revivifier le patrimoine culturel inestimable de la vieille cité, mais aussi et surtout, pour réveiller le triangle mystique qui faisait la force de la ville. Mansour Ngom : ‘’Il y a un triangle mystique qui existe à Rufisque. Le socle de ce triangle se trouve dans les trois cimetières que sont Diokoul, Thiawlène et Dangou. Les sacrifices qui seront accomplis pendant cette manifestation, vont permettre de vivifier ce triangle et de protéger la ville’’, soutient le petit-fils de Mame Fatou Seck.

Le clou de ce programme, ce sera le samedi, avec le grand sacrifice qui sera fait à la plage de Rufisque, plus précisément à Ndeppé. ‘’Il y aura une procession de la maison de la grand-mère à Thiawlène jusqu’à Ndeppé. On va marcher, on va chanter, on va danser avec les bœufs que l’on va sacrifier une fois sur place. Le lendemain, on quittera encore la maison pour aller à Dangou’’.

Initiées par Mame Fatou Seck, sur recommandation de Mame Coumba Lamb (génie protectrice de la ville), ces journées de sacrifice sont en principe organisées chaque année pour prémunir le pays contre certaines catastrophes.

Ainsi, le 4 avril 2021, il y aura le ‘’sajj’’. Les Lébous vont rendre hommage à Mame Coumba Lamb, Mame Touly Faye (frère de Mame Coumba Lamb) et tous les autres totems. Le 5, ils iront à Bargny où ils vont faire le premier sacrifice. D’autres sacrifices vont être faits tout au long de ces journées.





EnQuête



Cliquez-ici pour regarder plus de videos